III.2.iii Synarchie – Agartha

Devenez complotiste avec le Volume IIIChapitre 2 – Partie iii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

hollow-earth
Deux des illustrations originales d’Edouard Riou dans le Voyage au Centre de la Terre de Jules Verne.

agartha1Le synarchisme est fondé sur le mythe d’Agartha, une ville légendaire dont on dit qu’elle réside au cœur de la terre, liée à la légende de Shambhala. À la fin du XVIIe siècle, l’astronome britannique Sir Edmund Halley, a proposé la théorie selon laquelle la terre est creuse. Le romancier français Jules Verne a popularisé cette idée dans Voyage au centre de la Terre (1864). Bulwer-Lytton a écrit un roman sur le thème de la Rose-Croix et du Martinisme, intitulé Zanoni, et The Coming Race ou Vril : The Power of the Coming Race (1871), le roman est centré sur un jeune homme qui trouve accidentellement son chemin dans un monde souterrain occupé par des êtres qui semblent ressembler à des anges et qui se font appeler Vril-ya. Les Vril-ya sont les descendants d’une civilisation pré-inondation qui vivent dans des réseaux de cavernes souterraines reliées par des tunnels. Il s’agit d’une utopie technologiquement soutenue, dont le principal outil est le « fluide omniprésent » appelé « Vril ». C’est une source d’énergie latente que ses hôtes spirituellement avancés sont capables de maîtriser grâce à l’entraînement de leur volonté, à un degré qui dépend de leur constitution héréditaire, leur donnant accès à une force extraordinaire qui peut être contrôlée à volonté. Le narrateur affirme qu’avec le temps, les Vril-ya manqueront d’espaces habitables sous terre et commenceront à réclamer la surface de la Terre, détruisant par la même occasion l’humanité si nécessaire.

Révélant son lien avec la vénération séculaire pour le sexe associée aux mystères du dieu mourant, par le biais des rites sexuels du sabbatanisme et du tantra hindou, on dit généralement que le Vril est dérivé de la « virilité » 1 . Le nom de Vril est peut-être une fiction », a écrit Blavatsky, [mais] la force elle-même est aussi peu mise en doute en Inde que l’existence même de leurs Rishis, puisqu’elle est mentionnée dans tous les ouvrages secrets » 2. Les pouvoirs du Vril sont typiques de la magie, et comprennent la télépathie, la capacité de guérir, de changer et de détruire les êtres et les choses. Ses pouvoirs destructeurs sont terriblement puissants, permettant au Vril-ya d’anéantir des villes entières si nécessaire. Dans le même ordre d’idées, selon Albert Pike, « il existe dans la nature une force des plus puissantes, grâce à laquelle un seul homme, qui pourrait s’en emparer et devrait savoir la diriger, pourrait révolutionner et changer la face du monde » 3.

Agartha a été mentionnée pour la première fois par Ernest Renan dans les années 1870. Inspiré par la mythologie nordique, Renan a placé Asgard des sagas vikings en Asie centrale. Préfigurant les politiques eugéniques des nazis, Renan proposa un programme de sélection et déclara : « Une usine d’Ases [ancêtres des Scandinaves], un Asgard, pourrait être reconstituée au centre de l’Asie… Il semble que si une telle solution devait être réalisable sur la planète Terre, c’est par l’Allemagne qu’elle viendra » 4.

Le mythe d’Agartha a été développé par un autre écrivain français, Louis Jacolliot (1837 – 1890), qui a été cité par Blavatsky. Dans Les Fils de Dieu, il a écrit à la même époque au sujet d’une ville d’ « Agartha ». Jacolliot explique que la légende lui a été révélée par des brahmanes en Inde, qui lui ont permis de lire le Book of Historical Zodiacs et l’ont emmené assister à une orgie shaivite dans un temple souterrain. Jacolliot a appris qu’Asgartha était la « Cité du Soleil », le siège du Brahmatma », le prêtre en chef des Brahmanes et la manifestation de Dieu sur terre. Vers 10 000 avant J.-C., les Aryens, qui étaient à l’origine une caste distincte des Brahmanes, se sont emparés d’Asgartha. Ce n’est que plus tard, vers 5 000 avant J.-C., lorsque les Aryens furent finalement vaincus, qu’ils revinrent de là où ils étaient venus et continuèrent vers le nord, où on se souvient d’eux comme d' »Odin » et de la « Scandinavie ».

bal_gangadhar_tilak_crop
Bal Gangadhar Tilak (1856–1920)

Les livres de Bal Gangadhar Tilak (1856-1920), le premier leader populaire du mouvement pour l’indépendance de l’Inde, ont apporté une contribution importante au mythe de la maison arctique des Aryens. Tilak est né dans une famille de Brahmanes Marathi Chitpavan, une communauté de Brahmanes hindous du Maharashtra habitant Konkan, la région côtière de l’État du Maharashtra en Inde. Le mythe de l’origine des Chitpavans, en tant que peuple naufragé, est similaire à l’histoire mythologique des juifs Bene Israel du district de Raigad, qui prétendent être des descendants des tribus perdues d’Israël 5. Les Bene Israel prétendent que les Chitpavans sont également d’origine juive 6. Les autorités coloniales britanniques ont, avec dérision, appelé Tilak « le père des troubles indiens ». Il a également contribué à la fondation de la All India Home Rule League en 1916-18, avec Muhammad Ali Jinnah et Annie Besant. Tilak était un érudit accompli de la littérature sacrée hindoue ancienne. En 1903, il a écrit le livre The Arctic Home in the Vedas, dans lequel il soutenait que les Védas ne pouvaient avoir été composés qu’en Arctique, et que les bardes aryens les avaient amenés vers le sud après le début de la dernière période glaciaire.

saint-yves
Alexandre Saint-Yves d’Alveydre (1842 – 1909)

Cependant, comme l’a décrit Joscelyn Godwin, dans Arktos: The Polar Myth in Science, Symbolism and Nazi Survival, c’est l’éminent occultiste Alexandre Saint-Yves d’Alveydre qui « a enlevé le couvercle d’Agartha » 7. Saint-Yves était Grand Maître de l’Ordre Martiniste, et proche de Victor Hugo et du fils d’Edward Bulwer-Lytton, le Comte de Lytton, ancien Ambassadeur en France et Vice-roi des Indes. Le comte de Lytton s’intéressait principalement aux relations de l’Inde avec l’Afghanistan, précipitant même la seconde guerre d’Afghanistan contre la Russie de 1878 à 1980, en raison de sa préoccupation pour une invasion russe imminente de l’Inde. En 1877, en Angleterre, Saint-Yves épouse Marie de Riznitch, comtesse de Keller (1827-1895), une noble polonaise d’Odessa aux capacités médiumniques 8, parente d’Honoré de Balzac, et amie de l’impératrice Eugénie de Montijo, dernière impératrice des Français en tant qu’épouse de l’empereur Napoléon III. Marie était également une bonne amie de la reine danoise Louise de Hesse-Kassel, l’épouse de Christian IX, roi du Danemark.

shariff-afghani
Plusieurs personnalités de Jamal ud Din al Afghani, fondateur du salafisme, et de Haji Sharif, qui a inspiré Saint-Yves d’Alveydre dans Synarchie.

C’est après 1885 que Saint-Yves commence à parler d’une origine asiatique de la synarchie, après avoir rencontré le mystérieux Hadji Sharif. Sharif prétendait être le « Gourou Pandit de la Grande École Agarthienne », la résidence du « Maître de l’Univers » et une société très avancée où la synarchie avait été réalisée depuis longtemps 9. Haji a informé Saint-Yves que son école enseignait la langue primordiale des Atlantes appelée Vattan, ou Vattanien, basée sur un alphabet de 22 lettres. Bien que Haji Sharif se soit présenté comme « un haut fonctionnaire de l’église hindoue », il avait un nom musulman et connaissait l’hébreu et l’arabe. En réalité, Sharif, que l’on croyait être un « prince afghan », n’était autre que Jamal ud Din al Afghani, qui était en France à partir de 1884. Afghani et Sharif partageaient également la même année de naissance, 1838 10. Une photo de Shariff est clairement un Afghan déguisé en Indien 11.

De ces études, Haji Sharif, Saint-Yves aurait maîtrisé l’art du voyage astral, par lequel il prétend avoir lui-même voyagé à Agartha dans un état de « rêve éveillé », dont il rapporte les détails dans Mission de l’Inde. La synarchie en est venue à signifier « le règne des sociétés secrètes », servant de classe sacerdotale en communication directe avec les « dieux », c’est-à-dire les Ascended Masters d’Agartha. Le synarchisme était censé être une réponse aux maux produits par l’anarchisme et offrir une alternative par la combinaison du fascisme et de l’occultisme. En 1877, Saint Yves a révélé le système synarchiste pour la première fois dans son livre Clefs de l’Orient et il l’a développé au cours des années suivantes dans une série de pamphlets « Mission » : Mission actuelle des souverains, Mission actuelle des ouvriers (1882) et Mission des juifs (1884). Il a pu promouvoir l’idée grâce à ses excellentes relations sociales entre les dynasties dirigeantes d’Europe occidentale, de Scandinavie et de Russie par l’intermédiaire du tsar Alexandre III Romanov (1845 – 1894) 12.

David LIVINGSTONE

1 – Betsy van Schlun, Science and the Imagination: Mesmerism, Media, and the Mind in Nineteenth-Century English and American Literature, (Galda + Wilch Verlag, 2007) p. 164

2 – Michael Barkun, A Culture of Conspiracy: Apocalyptic Visions in Contemporary America. (Berkeley, Calif: University of California Press, 2003 2003) p. 32.

3Morals and Dogma, p. 615.

4 – Joscelyn Godwin. Arktos: The Polar Myth in Science, Symbolism, and Nazi Survival (Kempton, IL: Adventures Unlimited Press, 1996), p. 40.

5 – Tudor Parfitt & Yulia Egorova (2005). “Genetics, History, and Identity: The Case Of The Bene Israel and the Lemba.” Culture, Medicine and Psychiatry, 29 (2): 206, 208, 221.

6 – Yulia Egorova. Jews and India: Perceptions and Image (2006). p. 85; Schifra Strizower. The Bene Israel of Bombay: A Study of a Jewish Community (1971). p. 16.

7 – Ibid., p. 84.

8 – Markus Osterrieder. “From Synarchy to Shambhala,” p. 113 n. 42.

9 – Ibid., p. 12

10 – Joscelyn Godwin. “Introduction.” The Kingdom of Agarttha: A Journey into the Hollow Earth (Inner Traditions, 2008), p. 1.

11 – See photo published in Joscelyn Godwin. The Kingdom of Agarttha, p. 158.

12 – Ibid., p. 113 n. 42.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s