III.3.iii Ultime Thulé – Anthroposophie

Devenez complotiste avec le Volume IIIChapitre 3 – Partie iii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

Les ariosophes, qui étaient initialement actifs à Vienne avant la Première Guerre mondiale, ont combiné le nationalisme et le racisme völkisch allemands avec des notions occultes empruntées à la théosophie d’Helena P. Blavatsky, en prévision d’une ère prochaine de domination allemande sur le monde. Comme le décrit Nicholas Goodrick-Clark, « les idées et les symboles des anciennes théocraties, des sociétés secrètes et de la gnose mystique du rosicrucianisme, du cabbalisme et de la franc-maçonnerie ont été intégrés à l’idéologie völkisch, afin de prouver que le monde moderne était fondé sur des principes faux et mauvais et de décrire les valeurs et les institutions du monde idéal » 1. Comme le note Goodrick-Clarke, la théosophie « a connu une vogue considérable en Allemagne et en Autriche » 2, son avènement étant lié à un mouvement de protestation néo-romantique plus large en Allemagne, connu sous le nom de Lebensreform (« réforme de la vie »), un type de mouvement proto-hippie qui a exploré des styles de vie alternatifs, y compris la médecine naturelle et par les plantes, le végétarisme, le nudisme et la vie en commun 3. En juillet 1884, la première société théosophique allemande est créée sous la présidence de Wilhelm Hubbe-Schleiden (1846-1916) à Elberfeld, où Blavatsky et son principal collaborateur, Henry Steel Olcott, séjournent chez leur amie théosophique Mary Gebhard, élève d’Éliphas Lévi 4. Le périodique de Hubbe-Schleiden, Le Sphinx, a exercé une forte influence sur le renouveau occulte allemand jusqu’en 1895.

franz-hartmann
Franz Hartmann (1838-1912), membres fondateurs de l’OTO.

Dans les années 1890, un mouvement théosophique allemand plus large est né principalement des efforts de Franz Hartmann (1838-1912), l’un des membres fondateurs de l’Ordo Templi Orientis (OTO). Il se rendit chez Blavatsky à Adyar, en Inde, en passant par la Californie, le Japon et l’Asie du Sud-Est à la fin de 1883. À son retour en Europe en 1885, Hartmann s’était établi comme directeur d’un sanatorium Lebensreform à Hallein près de Salzbourg. Une société théosophique allemande, en tant que branche de la International Theosophical Brotherhood, avait été créée en 1896, avec Hartmann comme président. Hartmann était membre d’une société théosophique fondée à Vienne en 1887, dont le président était Friedrich Eckstein, ami et collaborateur temporaire de Sigmund Freud. Eckstein était membre d’un groupe Lebensreform et s’intéressait au mysticisme espagnol, aux légendes entourant les Templiers, aux francs-maçons, à la mythologie wagnérienne et aux religions orientales 5.

363px-steiner_um_1905
Rudolf Steiner (1861 – 1925)

Le jeune Rudolf Steiner, fondateur des écoles Waldorf, est un autre membre de la société viennoise. Il a publié un périodique Luzifer à Berlin de 1903 à 1908. De 1906 à 1914, Steiner fut le Souverain Grand Maître en Allemagne du Rite de Memphis-Misraim, auquel il ajouta un certain nombre de références rosicruciennes 6. Steiner avait été nommé secrétaire général de la Theosophical Society allemande en 1902. En 1904, Steiner fut nommé par Annie Besant à la tête de la Theosophical Esoteric Society pour l’Allemagne et l’Autriche. Steiner se sépare finalement pour fonder sa propre Société anthroposophique en 1912. Le rejet catégorique par Steiner du Leadbeater et l’affirmation de Besant selon laquelle Jiddu Krishnamurti était le véhicule d’un nouveau Maitreya, ou professeur mondial, conduisirent à une scission formelle en 1912, lorsque Steiner et la majorité des membres de la section allemande de la Theosophical Society se séparèrent pour former un nouveau groupe, la Société Anthroposophique.

Alors que Blavatsky écrivait sur la lutte zoroastrienne entre Ahura Mazda et Ahriman, en tant que forces de la lumière et des ténèbres, Steiner mettait en avant un dualisme qui opposait Lucifer à Ahriman. Dans les sciences occultes, une esquisse, Steiner caractérise Lucifer comme un être de lumière, le médiateur entre l’homme et Dieu, nous rapprochant du Christ. Les « enfants de Lucifer » sont donc ceux qui aspirent à la sagesse, tandis qu’Ahriman conduit l’humanité vers sa nature inférieure, matérielle, charnelle et animaliste. Puisque les gens ont perverti les enseignements actuels du Christ, Maitreya, en tant qu’Antéchrist, viendra de Shambhala et purgera le monde de leur souillure et enseignera le vrai message du Christ 7.

David LIVINGSTONE

1 – Goodrick-Clarke. The Occult Roots of Nazism, p. 5.

2 – Ibid., p. 22.

3 – Ibid., p. 22.

4 – Helena Petrovna Blavatsky. Collected Writings vol. VI (Wheaton, IL: Theosophical Publishing House, 19898), p. 434.

5 – Goodrick-Clarke. The Occult Roots of Nazism, p. 28.

6 – Ellic Howe. The Magicians of the Golden Dawn (London: Routledge 1985), p. 262 ff.

7 – Alexander Berzin. “Mistaken Foreign Myths about Shambhala.” Berzin Archives (November 1996). Retrieved from http://www.berzinarchives.com

Un commentaire

Répondre à III.12.iii Fraternité des Polaires – Hyperborée – .:. NOACH.ES .:. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s