IV.15.iii Nouvelle Droite – G.R.E.C.E.

Devenez complotiste avec le Volume IV – Chapitre 15 – Partie iii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

alain-de-benoist-1
Alain de Benoist, fondateur du Groupement de Recherche et d’Etudes pour la Civilisation Européenne (GRECE) en 1968 pour promouvoir les idées de la Nouvelle Droite.

À un certain moment, la politique officielle du World Union of National Socialists (WUNS) a consisté à éviter le terme « droite », en affirmant que le national-socialisme ne s’alignait ni sur la « droite » ni sur la « gauche » et qu’il devait plutôt proposer une position sur cette distinction. Robert Dun, un ancien Français de la Waffen-SS, ancien membre de la WUNS et membre fondateur de la GRECE, a exprimé des opinions favorables à Yockey, en écrivant dans le magazine du Parti prolétarien national-socialiste, où il a fait l’éloge de l’Union soviétique « russo-aryenne » et a appelé à la création d’une « fédération de nations ethniques » ouvrant la voie à un « État mondial aryen ». » 37 Bien que méconnu du grand public, c’est l’intérêt de Dun pour le Yockey qui a influencé la pensée raciste de la Nouvelle Droite 38.

louisrougier
Louis Rougier, qui a organisé le colloque Walter Lippman qui a inspiré la fondation de Mont Pélerin Society.

Selon Tamir Bar-On, les arguments et les positions de la Nouvelle Droite ne peuvent pas être facilement positionnés dans la dichotomie traditionnelle gauche-droite, notant qu’il s’agit d’une sorte de synthèse idéologique des idées de la Révolution conservatrice allemande, y compris le Bolchevisme national et la Nouvelle Gauche 39. La Nouvelle Droite a beaucoup emprunté au marxiste italien Antonio Gramsci, un ami de Georg Lukács. Parmi les autres penseurs marxistes dont les travaux ont influencé la Nouvelle Droite, on trouve les intellectuels de l’Ecole de Francfort Theodor Adorno et Max Horkheimer, ainsi que des néomarxistes comme Louis Althusser et Herbert Marcuse 40. De plus, de Benoist a été influencé par Louis Rougier, le collaborateur de Vichy et ami de Walter Lippmann qui a organisé le Colloque Walter Lippman qui a inspiré la fondation de la Mont Pelerin Society. L’opposition de longue date de Rougier au christianisme s’alignait étroitement avec les vues de Benoist sur son mouvement GRECE 41.

arthur-koestler
Arthur Koestler, agent de la CIA et auteur de The Thirteenth Tribe, qui avance la thèse selon laquelle les Juifs ashkénazes descendent des Khazars.

Parmi les personnalités qui ont collaboré avec le GRECE, on peut citer Arthur Koestler, Hans Eysenck, Konrad Lorenz, Mircea Eliade, Jean-Francois Thiriart, fondateur de Jeune Europe, Thierry Maulnier et Anthony Burgess, auteur de A Clockwork Orange. En 1976, Koestler, qui avait été un agent actif de la CIA, travaillant en étroite collaboration avec Bill Donavan et plus tard Allen Dulles, et un des principaux fondateurs du front de la CIA, le Congress for Cultural Freedom (CCF), a publié The Thirteenth Tribe (La Treizième Tribu), pour prouver que la majeure partie des Juifs d’Europe de l’Est descendaient des Khazars. Bien que Koestler ait apparemment écrit le livre dans l’espoir de pouvoir démolir la base raciale de l’antisémitisme, le livre a été largement utilisé par les antisémites qui ont tenté de démontrer que les Juifs européens étaient des imposteurs 42.

Alain de Benoist, un ancien partisan de l’OAS, a avoué qu’il avait conçu le GRECE comme une synthèse de l’Ecole de Francfort, de l’Action Française et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) 43. De Benoist avait également écrit un livre sur l’Action Française et son fondateur, Charles Maurras. Cependant, de Benoist s’est vanté : « Je n’ai jamais été le disciple d’un seul homme. » 44. Il énumère ses nombreuses influences : en philosophie, Herder, Nietzsche, Husserl et Heidegger ; des auteurs comme Arthur Koestler qu’il a rencontré à plusieurs reprises à Londres ; les sociologues de l’Ecole Française comme Marcel Mauss ; dans les mythes religieux d’Eliade, de Jung et de Levi-Strauss ; les socialistes français comme Georges Sorel et Proudhon ; les non-conformistes comme Alexandre Marc et Georges Bataille ; les auteurs de la révolution conservatrice comme Moeller van der Bruck, Oswald Spengler et Ernst Jünger ; et enfin les situationnistes et les post-modernistes. 45

prof-dr-marija-gimbutas-copyright-foto-monica-boirar-aka-monica-beurer
Marija Gimbutas (1921 – 1994)

De Benoist considérait le christianisme comme une religion étrangère imposée au peuple indo-européen. La GRECE se distingue des autres organisations conservatrices traditionalistes par son intérêt spécifique pour les cultures germaniques et nordiques, son rejet du christianisme et du monothéisme, et son plaidoyer en faveur du néopaganisme. Dès le début, le GRECE et Nouvelle Ecole sont alliés à la Northern League et à Mankind Quarterly, dont le rédacteur en chef est Roger Pearson 46. Le représentant américain de Nouvelle Ecole est Donald Swann, un ami de H. Keith Thompson. En travaillant avec Swann, Pearson fonda le Journal of Indo-European Studies, qui allait devenir la plus importante revue de linguistique indo-européenne publiée aux États-Unis. Marija Gimbutas (1921 – 1994) était une archéologue et anthropologue lituano-américaine connue pour ses recherches sur les cultures du néolithique et de l’âge du bronze de la « vieille Europe » et pour son hypothèse kurde, qui situe la patrie proto-indo-européenne dans la steppe pontique 47.

george_dumezil
Georges Dumézil (1898 – 1986)

À l’appui de leurs positions en faveur de la hiérarchie et de l’autorité, les écrits de Dumézil, le mentor de Michel Foucault, sont cités par de Benoist et Roger Pearson 48. Dumézil, un philologue comparatif français surtout connu pour son analyse de la souveraineté et du pouvoir dans la religion et la société proto-indo-européennes, a été critiqué pour sa politique fasciste. Dans les années 1930, Dumézil a soutenu l’Action Française et a tenu Benito Mussolini en haute estime 49. Parmi ses « plus proches collègues », on trouve Otto Höfler, qui faisait partie de la SS-Ahnenerbe, le collaborateur nazi Jan de Vries et Stig Wikander, qui avait une relation ambiguë avec le nazisme. Les universitaires Arnaldo Momigliano, Carlo Ginzburg et Bruce Lincoln soutiennent que Dumézil était en faveur d’un ordre hiérarchique traditionnel en Europe, que son intérêt pour l’héritage indo-européen peut être lié aux idées fascistes italiennes et françaises et qu’il était en faveur du fascisme français 50. Dumézil a été nommé professeur au Collège de France en 1949, et a finalement été élu à l’Académie française en 1978 grâce au patronage de son collègue et compagnon d’études du mythe, Claude Lévi-Strauss.

David LIVINGSTONE

37 – Robert Dun. Les Castratrophe de la Libre Pensee (2004), p. 15; cited in Nicola Lebourg. “The French Far Right in Russia’s Orbit.” Carnegie Council for Ethics in International Affairs (May 15, 2018).

38 – Nicola Lebourg. “The French Far Right in Russia’s Orbit.” Carnegie Council for Ethics in International Affairs (May 15, 2018).

39 – Tamir Bar-On. “The Ambiguities of the Nouvelle Droite, 1968-1999”. The European Legacy 6 (3) (2001): pp. 333–351.

40 – Ibid., p. 342.

41 – Pierre André Taguieff. Sur la Nouvelle Droite. Jalons d’une analyse critique (Paris, Éditions Descartes et Cie, 1994), p. 136.

42 – Michael Scammell. Koestler: The Literary and Political Odyssey of a Twentieth-Century Skeptic (Random House, 2009), p. 546.

43 – Philippe Lamy (sous la dir. de Claude Dargent), Le Club de l’horloge (1974-2002) : évolution et mutation d’un laboratoire idéologique (thèse de doctorat en sociologie), Paris, université Paris-VIII, 2016, 701, p. 86, n. 1.

44 – Right Now! (1997); cited in Tamir Bar-On. Where Have All The Fascists Gone? (Routledge, 2016).

45 – Right Now! (1997); cited in Tamir Bar-On. Where Have All The Fascists Gone? (Routledge, 2016).

46 – Ibid., pp. 333–351.

47 – Coogan. Dreamer of the Day, pp. 533-534.

48 – Bruce Lincoln. Theorizing Myth. Narrative, ideology, and scholarship (University of Chicago 1999). p. 139.

49 – Stefan Arvidsson. Aryan Idols. The Indo-European Mythology as Science and Ideology (University of Chicago Press, 2006). p. 3.

50 – Ibid., p. 241 ff., p. 306.

Un commentaire

  1. So glad you are translation this chapter. This chapter is so essential. It’s really the hub that everything else spins around. The French Nouvelle Droite is an unrecognized core of the Fascist International, but had many important links to the American far right, especially the Pioneer Fund and Mankind Quarterly. But Alain de Benoist also became a mentor to Alexander Dugin.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s