IV.21.viii Opération Gladio – Soleil Noir

Devenez complotiste avec le Volume IVChapitre 21 – Partie viii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

576c8bef74573_naziufo-1

Selon Miguel Serrano (1917 – 2009), un des principaux partisans de l’« hitlérisme ésotérique », Colonia Dignidad, était une base OVNI en contact avec la base nazie en Antarctique 1. Savitri Devi et Julius Evola ont été d’importantes sources d’inspiration pour Serrano dont les œuvres circulent aujourd’hui parmi les néo-païens, les satanistes, les skinheads et les fans de musique métal nazie aux États-Unis, en Scandinavie et en Europe occidentale. Serrano, ambassadeur du Chili et membre d’un parti nazi chilien, a fait la synthèse des interprétations des traditions hindoues et nordiques, qu’il considérait toutes deux comme étant d’origine aryenne-hyperboréenne ancienne. Il était particulièrement redevable à la théorie jungienne des archétypes raciaux collectifs, et empruntait beaucoup à Evola en soutenant une considération spirituelle de la race par opposition à une considération uniquement biologique.

Les rencontres de Serrano avec Hermann Hesse et Carl Jung ont culminé dans son plus célèbre livre, C.G. Jung and Hermann Hesse: A Record of Two Friendships. Le titre original de ce livre était « El círculo hermético, de Hermann Hesse a C. G. Jung » (« Le cercle hermétique de Hermann Hesse C. G. Jung »). La suggestion de Jung selon laquelle Hitler personnifiait l’inconscient collectif aryen a profondément intéressé et influencé Serrano 2. En 1953, suivant une tradition familiale, Serrano entra dans le corps diplomatique et occupa divers postes d’ambassadeur pour le Chili. Grâce à ses nominations diplomatiques, Serrano a rencontré de nombreuses personnalités indiennes de premier plan, devenant ainsi un ami personnel de Jawaharlal Nehru et d’Indira Gandhi. Jawaharlal Nehru, le plus proche collaborateur de Gandhi, qui est devenu le premier Premier Ministre de l’Inde indépendante (1947 – 64), a été recruté par Besant à l’âge de treize ans seulement, présidant elle-même sa cérémonie d’initiation 3. Serrano se vante également d’être « un bon ami » du Dalaï Lama XIV, et donne son explication de cette curieuse relation comme suit :

J’ai également rencontré le Dalaï Lama au moment où il s’est échappé du Tibet pendant l’invasion communiste chinoise. Il était très jeune, 25 ans. Je suis allé le rencontrer dans l’Himalaya. Il n’oublie jamais cela. Et quand nous nous sommes revus lors des funérailles d’Indira Gandhi à Delhi. Il m’a invité à aller à Dharmasala, où il vit maintenant. Nous avons eu une discussion très intéressante. Il est bon de savoir qu’avant l’introduction du bouddhisme au Tibet, les Tibétains étaient une race de guerriers et leur religion, le Bo, utilisait aussi la même croix gammée que l’hitlérisme. Jusqu’à aujourd’hui, les services de renseignements anglais et américains n’ont pas été en mesure de découvrir les véritables liens mystérieux qui existaient entre le Tibet et l’Allemagne hitlérienne 4.

dalai-serrano-1
Le Dalaï Lama et son ami, l’ésotériste hitlérien Miguel Serrano (1917 – 2009).

Serrano est devenu le représentant du Chili auprès de l’International Atomic Energy Commission and United Nations Industrial Development Organization (UNUDI). Pendant ses missions d’ambassadeur à Vienne et ensuite en Suisse, avant d’être démis de ses fonctions diplomatiques par le président Salvador Allende dans les années 1970, Serrano a cultivé des liens d’amitié avec Arnold Toynbee, Arthur Koestler, Aldous Huxley et d’anciens nazis et fascistes internationaux de premier plan comme, entre autres, Otto Skorzeny, Hans-Ulrich Rudel, Hanna Reitsch, Herman Wirth (ex-directeur de l’Ahnenerbe), Ezra Pound et Wilhelm Landig 5.

Wilhelm Landig (1909 – 1997), ancien membre de la SS, était le chef du Landig Group, également connu sous le nom de Loge de Vienne, formé en 1950 pour faire revivre la mythologie aryenne de Thulé. Les discussions du groupe se sont concentrées sur un centre secret dans l’Arctique, connu sous le nom de Blue Island, qui pourrait servir de point de départ à une renaissance de la vie traditionnelle. Cette idée a été reprise de Julius Evola, dont la Révolte contre le Monde Moderne est devenue la bible du Landig Group 6, qui a inventé le terme de Soleil Noir, une source d’énergie mystique capable de régénérer la race aryenne. Landig et d’autres occulti-fascistes ont également fait circuler des histoires de colonies nazies allemandes vivant dans des bases secrètes sous les calottes glaciaires polaires, où ils ont développé des soucoupes volantes et des armes miracles (Die Glocke) après la chute du Troisième Reich, et à partir desquelles les nazis espéraient conquérir le monde 7.

Serrano découvrit et commença à publier les Protocoles des Sages de Sion à la fin de 1941, et interpréterait la conspiration juive mondiale selon une interprétation gnostique, en identifiant Yahvé, le Dieu de la Bible, comme le principe maléfique, le Démiurge comme dirigeant de notre planète corrompue 8 . En se basant sur ses lectures de Jung, Serrano a affirmé que les archétypes sont les dieux qui habitent dans un endroit éloigné ou même au-delà de notre galaxie, illuminés par le Soleil Noir, et qui obtiennent leur pouvoir grâce à leur possession du Vril et du Troisième Œil. Selon Serrano, ces êtres sont les ancêtres divins des races hyperboréennes, nordiques ou aryennes sur terre. Dans un récit qu’il identifie aux Fils du Dieu de la Genèse, Serrano propose un cataclysme impliquant un déplacement de pôle qui a provoqué un grand déluge, lorsque les Hyperboréens de sang pur ont fui au pôle Sud, puis se sont installés dans la terre creuse, et ont établi les cités secrètes d’Agartha et de Shambhala.

À l’appui de ses affirmations, Serrano cite Bal Gangadhar Tilak sur le foyer arctique des Indo-Aryens, leurs migrations et la préservation ultérieure de la pureté de leur sang par le système de castes hindoues. De toutes les races sur terre, affirme Serrano, seuls les Aryens conservent la mémoire de leurs ancêtres divins dans leur noble sang, qui est toujours mêlé à la lumière du Soleil Noir. Toutes les autres races sont originaires de la planète, les hommes-bêtes, la progéniture du Démiurge 9, selon Serrano :

On y trouve donc l’Agarthi et le Shambhala submergés, dont les Tibétains et les Mongols parlent comme du siège du roi du monde, ainsi que l’orientation symbolique des Templiers et des vrais Rose-Croix. Ainsi, les chefs inconnus de ces deux ordres, ainsi que l’organisation de l’Hitlerisme ésotérique [les SS], s’y sont installés. Et de là, Hitler reçut clairement des instructions 10.

Dans Adolf Hitler, the Last Avatar (1984), Serrano propose que Hitler soit le dixième avatar de Vishnu, l’avatar Kalki, qui s’est incarné pour mettre fin au Kali Yuga et inaugurer une nouvelle ère. Serrano pensait qu’après la défaite du Troisième Reich, Hitler s’était échappé des ruines de Berlin et avait trouvé un refuge en Antarctique. Dans The Hitler Survival Myth, Donald McKale identifie la source la plus ancienne du mythe de la fuite d’Hitler vers l’hémisphère sud avec la reddition d’un sous-marin allemand au début de juillet 1945 en Argentine, rapportée par plusieurs journaux argentins. Un journal, Critica, affirme le 17 juillet 1945 que Hitler et sa femme Eva Braun ont débarqué d’un U-530 en Antarctique, et mentionne l’expédition de 1938-39 au cours de laquelle un « nouveau Berchtesgaden » a « probablement été construit ». Le rapport a été largement diffusé par Le Monde, le New York Times et le Chicago Times.

Serrano partageait la conviction des ufologues que l’Operation Highjump (1946-47) de l’US Navy n’avait pas été lancée dans le but de dresser des cartes et de s’entraîner, comme on le prétendait officiellement, mais pour détruire la base nazie. Dans The Golden Thread: Esoteric Hitlerism (1978), Serrano prétend que Hitler se trouvait à Shambhala, anciennement au pôle Nord et au Tibet, mais qui avait été déplacé vers une base antarctique en Nouvelle-Souabe. Là, Hitler était en contact avec les dieux hyperboréens, et il en sortirait un jour avec une flotte d’OVNI pour mener les forces de la lumière sur les forces des ténèbres dans une dernière bataille et pour inaugurer un Quatrième Reich.

David LIVINGSTONE

1 – Gonzalo Leon. “Miguel Serrano, a writer and former Chilean ambassador to India: ‘Colonia Dignidad was a UFO base’,” Nation Sunday (Sunday April 3, 2005).

2 – Goodrick-Clarke, Black Sun, p. 179

3 – Meyer, Karl Ernest & Brysac, Shareen Blair, Tournament of Shadows: The Great Game And the Race for Empire in Central Asia, p. 459.

4 – “Dalai Lama’s Depressing Past, Disappointing Politics,” Foreign Confidential, (Monday, March 31, 2008).

5 – Goodrick-Clarke, Black Sun, p. 177.

6 – Ibid.

7 – Martin A. Lee, SPLC report: “From UFOs to Yoga” (Summer 2002).

8 – Nicholas Goodrick-Clarke. Black Sun: Aryan Cults, Esoteric Nazism and the Politics of Identity. (New York: New York University Press, 2002). p. 175

9 – Goodrick-Clarke, Black Sun, p. 181

10 – Miguel Serrano, Das goldene Band, p. 32.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s