IV.18.iii Novus Ordo Missae – Cérémonie d’Intronisation

Devenez complotiste avec le Volume IVChapitre 18 – Partie iii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

Rama P. Coomaraswamy explique ce qu’il pense être les contributions clés de René Guénon, Ananda Kentish Coomaraswamy, Frithjof Schuon, Titus Burckhardt, Marco Pallis et Seyyed Hossein Nasr.

Comme le rapporte le Dr P. Rama Coomaraswamy, Mark Winckler, un interprète travaillant au Vatican, raconte une rencontre qu’il a eue avec Mgr Pigneodoli, un homme fortement soupçonné d’avoir des liens avec les francs-maçons, qui lui a dit en 1944 que le plan maçonnique raté de faire élire le cardinal Rampolla comme pape en 1903 serait corrigé lorsqu’ils éliront le cardinal Montini, qui deviendra le pape Paul VI, et qui fera entrer l’Église dans « l’âge moderne ». Montini avait déclaré, à propos des francs-maçons, qu’« une autre génération ne passera pas avant que la paix soit établie entre ces deux sociétés religieuses » 1.

Coomaraswamy, le fils d’Ananda Coomaraswamy, qui fut l’un des fondateurs de l’école traditionaliste, à la suite de Guénon. Ananda était également un ami d’Aleister Crowley, qui s’est présenté à lui, selon Crowley, « connaissant ma réputation sur les religions asiatiques et la Magick » 2, Crowley a également contribué à faire avancer la carrière à New York de la femme d’Ananda, Ratan Devi, une musiciene du Yorkshire, avec qui il a eu une liaison, le tout avec le consentement d’Ananda 3. Rama était d’origine tamoule, anglaise et juive, fils d’Ananda et de sa quatrième femme Luisa Runstein, une femme d’origine juive née en Argentine. Bien qu’élevé dans la tradition hindoue, après la mort de son père, Rama se convertit au catholicisme.

photograph-of-ananda-coomaraswamy
Le père de Rama, Ananda Coomaraswamy (1877 – 1947), et son ami Aleister Crowley.

Coomaraswamy était un ami proche de Malachi Martin, secrétaire du cardinal Bea lors des préparatifs de Vatican II. Écrivant parfois sous le pseudonyme de Michael Serafian, Martin était un prêtre catholique irlandais ordonné à l’origine par les Jésuites. En 1967, Malachi Martin avait reçu sa première bourse Guggenheim. Parmi ses œuvres les plus significatives, on peut citer The Scribal Character of The Dead Sea Scrolls (1958) et Hostage To The Devil (1976), qui traitent du satanisme, de la possession démoniaque et de l’exorcisme. Le Conclave final (1978) était un avertissement contre les prétendus espions soviétiques au Vatican. Ses romans et ouvrages de non-fiction étaient souvent critiques à l’égard de l’Église catholique, qui, selon lui, n’avait pas donné suite à la troisième prophétie révélée par la Vierge Marie à Fatima. Martin a également été rédacteur religieux pour la National Review de William F. Buckley 4.

malachi-martin
Malachi Martin (1921 – 1999)

Martin a affirmé que les papes Jean XXIII et Paul VI étaient des francs-maçons pendant une certaine période et que des photographies et autres documents détaillés prouvant cela étaient en possession du Secrétariat d’État du Vatican. Il a affirmé que l’archevêque Annibale Bugnini était un franc-maçon et qu’Agostino Casaroli, cardinal secrétaire d’État de longue date, était athée 5.

Dans un article pour The Fatima Crusader, Martin a écrit : « Quiconque connaît l’état des choses au Vatican au cours des 35 dernières années sait que le prince des ténèbres a eu et a toujours ses substituts à la cour de Saint-Pierre à Rome » 6. Martin avait fait pour la première fois référence à un rite diabolique tenu à Rome dans son best-seller de 1990 sur la géopolitique et le Vatican, The Keys of This Blood: Pope John Paul II Versus Russia and the West for Control of the New World Order, dans lequel il a écrit :

Le plus effrayant pour [le pape] Jean-Paul [II] , c’est qu’il s’était heurté à la présence inamovible d’une force maligne dans son propre Vatican et dans certaines chancelleries épiscopales. C’était ce que des hommes d’Église bien informés appelaient la « superforce ». Des rumeurs, toujours difficiles à vérifier, lient son installation au début du règne du pape Paul VI en 1963. En effet, Paul avait fait allusion de façon sombre à « la fumée de Satan qui est entrée dans le Sanctuaire »… une référence oblique à une cérémonie d’intronisation des satanistes au Vatican. En outre, l’incidence de la pédophilie satanique – rites et pratiques – était déjà documentée chez certains évêques et prêtres aussi dispersés que Turin, en Italie, et la Caroline du Sud, aux États-Unis. Les actes cultuels de pédophilie satanique sont considérés par les professionnels comme le point culminant des rites de l’Archange déchu 7.

Martin en a révélé plus encore sur ce prétendu rituel dans l’une de ses dernières œuvres, Windswept House: A Vatican Novel (1996). Dans ce roman, il décrit une cérémonie appelée « L’intronisation de l’archange déchu Lucifer », censée se dérouler dans la chapelle Saint-Paul au Vatican, mais liée à des rites sataniques concurrents aux États-Unis, le 29 juin 1963, à peine une semaine après l’élection de Paul VI. La cérémonie était censée être liée à des rites sataniques concurrents en Caroline du Sud, en référence évidente au Rite écossais de la juridiction du Sud d’Albert Pike. Selon The New American, Martin a confirmé que la cérémonie s’était bien déroulée comme il l’avait décrite. « Oh oui, c’est vrai ; tout à fait vrai », a rapporté le magazine. « Mais la seule façon dont j’ai pu mettre cela sur papier est sous forme de roman » 8, comme le précise Martin :

Soudain, il devint incontestable qu’à l’époque de la papauté, l’organisation catholique romaine comptait une présence permanente de clercs qui adoraient Satan et l’appréciaient ; d’évêques et de prêtres qui sodomisaient les garçons et entre eux ; de religieuses qui pratiquaient les « rites noirs » de la Wicca et qui vivaient dans des relations lesbiennes… tous les jours, y compris les dimanches et les jours saints, des actes d’hérésie et de blasphème, d’indignation et d’indifférence étaient commis et autorisés sur les autels sacrés par des hommes qui avaient été appelés à être prêtres. Les actions et les rites sacrés n’étaient pas seulement accomplis sur les autels du Christ, mais avaient la connivence ou du moins la permission tacite de certains cardinaux, archevêques et évêques… Au total, ils étaient une minorité – entre un et dix pour cent du personnel de l’Église. Mais parmi cette minorité, beaucoup occupaient des postes ou des rangs étonnamment élevés… Les faits qui ont amené le Pape à un nouveau niveau de souffrance sont principalement au nombre de deux : Les liens organisationnels systématiques – le réseau, en d’autres termes, qui s’était établi entre certains groupes homosexuels cléricaux et les cercles satanistes. Et le pouvoir et l’influence démesurés de ce réseau 9.

Selon Martin, une partie de son travail consistait à rassembler des renseignements derrière le rideau de fer et dans tout le Moyen-Orient, et parfois à menacer les cardinaux de chantage s’ils ne voulaient pas faire ce que le cardinal Bea et le pape Jean XXIII voulaient d’eux au concile. « J’ai vu des cardinaux transpirer devant moi », se souvient Martin, « et j’ai commencé à en profiter » 10 Les rumeurs apparaissant sur divers sites web et magazines catholiques ou sédévacantistes prétendaient que Martin avait des ancêtres juifs, descendants de juifs ibériques qui avaient émigré en Irlande et en Grande-Bretagne au XVe siècle, et l’accusaient d’être un espion israélien 11. Selon Heschel, Martin servait de taupe au sein de l’administration du cardinal Bea et fournissait des informations confidentielles et des documents secrets à l’AJC. Selon le biographe de Heschel, Edward Kaplan, par un mélange de motifs « nobles et ignobles » 12. Heschel a fait publier par l’imprimerie Farrar, Straus and Giroux de Roger W. Straus Jr. un livre de Martin intitulé The Pilgrim, sur les rouages internes de Vatican II, dans l’espoir qu’il influencerait les délibérations 13.

David LIVINGSTONE

1 – Rama P. Coomaraswamy. “The Destruction of the Christian Tradition.” (Bloomington: World Wisdom, 2006) p. 146.

2 – Richard Boyle. “The Riddle that was Crowley.” The Sunday Times (November 10, 1996). Retrieved from http://www.sundaytimes.lk/961110/plus4.html

3 – Ibid.

4 – Malachi Martin. “On Human Love.” National Review (September 2, 1977).

5 – Les Amis du Christ-Roi, L’Eglise Eclipsée? Réalisation du complot maçonnique contre l’Eglise. Témoignage inédit du père Malachi Martin, présent en qualité d’intreprète aux derniers Conclaves (Dinard: Delacroix, 1997).

6 – “Fr. Malachi Martin affirmed: Satanism has been practiced in the Vatican…” These Last Days News (August 10, 2015). Retrieved from https://www.tldm.org/news/martin.htm

7 – Malachi Martin. The Keys of This Blood: Pope John Paul II Versus Russia and the West for Control of the New World Order (New York: Touchstone Books, 1990), p. 632.

8 – “Fr. Malachi Martin affirmed: Satanism has been practiced in the Vatican…” These Last Days News (August 10, 2015). Retrieved from https://www.tldm.org/news/martin.htm

9 – Malachi Martin. Windswept House: A Vatican Novel (New York: Broadway Books, 1996), pp. 492-3.

10 – Ben L. Kaufman. “Jesus Now Author Not A Swashbuckler.” The Cincinnati Enquirer (December 22, 1973).

11 – Brian Doran. “Malachi Martin: God’s Messenger – In the Words of Those Who Knew Him Best.” (cassette) (Monrovia: Catholic Treasures, 2001); “How Could ‘Cardinal Siri’ (A.K.A. Pope Gregory XVII) Have Been a Pope in Exile You Ask? Look at History.” Today’s Catholic World (TCW) (December 30, 2005).

12 – Edward Kaplan. Spiritual Radical, Abraham Joshua Heschel in America, 1940-1972 (Yale University Press, 2007), p. 243.

13 – Ibid., p. 254.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s