V.16.i. Black Order – Le Raspoutine de Poutine

Devenez complotiste avec le Volume VChapitre 16 – Partie i de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

Sur la rue Yuzhinsky à Moscou, vivait Joseph Goldin et là se réunissait un groupe d’enthousiastes dans le but d’organiser une branche moscovite de l’Institut Esalen 1.Dans les années 1980, alors que l’effondrement de l’Union soviétique était en vue, compte tenu des dommages subis par la guerre secrète de la CIA en Afghanistan, Michael Murphy et sa femme Dulce ont joué un rôle déterminant dans l’organisation du programme d’échange soviéto-américain avec Goldin, afin de fournir un véhicule pour les relations de citoyen à citoyen entre Russes et Américains. En 1989, Esalen a fait venir Boris Eltsine lors de son premier voyage aux Etats-Unis, et pense qu’ils sont en partie responsables de sa conversion au capitalisme, qui a entraîné la chute de l’Union soviétique 2. Eltsine a été responsable de l’arrivée au pouvoir de l’ancien agent du KGB Vladimir Poutine, trié sur le volet dans une relative obscurité.

41lmktebssl._sl250_Alexander Dugin, un homme connu sous le nom de « Raspoutine de Poutine », était un membre éminent d’un cercle d’artistes et de poètes appelé le Cercle Ioujinski, qui se réunissait à la fin des années 1950 et au début des années 1960, autour de l’écrivain Iouri Mamleev, dont l’appartement se trouvait également sur la rue Ioujinski. Certains hommes ou femmes d’influence issus de la clandestinité occulte ont marqué l’époque récente de manière significative. Nous nous souviendrons d’Edward Bulwer-Lytton, H.P. Blavatsky, Aleister Crowley, Papus, René Guénon et Julius Evola. Dans cinquante ans, les historiens de l’influence occulte ajouteront probablement Alexander Dugin, le principal représentant du traditionalisme actuel. Surtout, Dugin n’est séparé du Cercle qu’à trois degrés, puisque son mentor a été le membre du GRECE Jean Parvulesco, lui-même protégé de Raymond Abellio, un collègue architecte du mythe du Prieuré de Sion, et qui a travaillé en étroite collaboration avec Antoine Pinay, fondateur du Groupe Bilderberg et du Cercle 3, comme l’a décrit succinctement Robert Zubrin :

Les hommes d’action font une large place dans les livres d’histoire, mais ce sont les idées placées dans leur tête par les hommes de pensée qui déterminent réellement ce qu’ils font. Ainsi, les gribouillages des philosophes fous peuvent conduire à la mort de millions de personnes. Héritier de cette tradition, Alexandre Dugin fait un pari honnête pour battre le record.

La plupart des Américains ne savent rien sur Alexander Dugin. Ils doivent le savoir, car Dugin est le philosophe fou qui est en train de remodeler le cerveau d’une grande partie du gouvernement et du public russes, en remplissant leur esprit d’une nouvelle idéologie totalitaire empreinte de haine dont les conséquences ne peuvent être que catastrophiques à l’extrême, non seulement pour la Russie, mais pour l’ensemble de la race humaine 4.

Mikhaïl Gorbatchev, qui avait lui-même souscrit à l' »idée Roerich », avait souhaité l’utiliser pour revitaliser une idéologie soviétique. Comme l’explique Markus Osterrieder, décrivant le milieu occulte qui s’est développé sous l’influence de Nicolas Roerich en Russie : | Le riche répertoire de faits, de mensonges et de rumeurs sur la politique occulte et les confréries secrètes a été redécouvert au début des années 1990 par les adeptes toujours plus nombreux du mouvement néo-eurasien. Ce mouvement est dominé par Alexandre Dugin, mentionné ci-dessus, qui a des liens assez étroits avec la droite européenne et les « traditionalistes ésotériques » (adeptes de Saint-Yves, Papus, Evola, Guénon et autres), qui ont commencé à répandre la rumeur de l’existence présumée d’une confrérie secrète, Agartha, dans les rangs du GRU. L’écrivain franco-roumain Jean Parvulesco (Pârvulescu) a même ajouté que Vladimir Poutine devait être considéré comme un envoyé de cet ordre 5.

51xf8y8xpcl._sl250_Selon Dugin, son mentor Jean Parvulesco connaissait « les représentants d’une « histoire occulte parallèle » – mystiques, maçons exceptionnels, kabbalistes, ésotéristes, agents secrets de divers services spéciaux, idéologues, politiciens et artistes. «  6 Parvulesco a exprimé son allégeance à un « centre suprême et transcendantal de l’Ordre Noir,… les neiges philosophiques de l’Asgärd impérial, immaculé et le plus hermétique » 7 Selon Parvulesco, les SS n’étaient qu’une imitation de ce véritable Black Order, auquel appartiennent les plus hauts initiés 8.

Le livre de R.P. Martin de 1984, Le Renversement ou la Boucane contre l’Ordre Noir, raconte la découverte en 1971 d’un groupe d’ex-Nazis travaillant dans les coulisses de la domination mondiale appelé l’Ordre Noir. Il entretient un réseau mondial de bases à partir desquelles il déstabilise les nations occidentales par le terrorisme, l’encouragement du vice et du racisme. Dans La Conspiracion de Noces Polaires, Parvulesco écrit :

Soldats déjà perdus dans une guerre toujours plus totale, toujours plus occulte, nous portons aux confins de ce monde les armes spirituelles et le destin le plus énigmatique des honneurs militaires de l’Au-delà. Dans les rangs, visibles et invisibles, de l’Ordre Noir auquel nous appartenons, ceux que la mort a frappés marchent côte à côte avec ceux qui sont encore debout 9.

Les idées de Parvulesco partagent de nombreux thèmes avec celles de Miguel Serrano, en particulier son obsession pour le Soleil Noir, le Rayon Vert, le national-socialisme et le yoga sexuel 10. Dans Operation Orb, Jean Robin, l’une des principales autorités sur René Guénon, a complété le mythe des OVNI nazis en Antarctique, en se basant soi-disant sur le témoignage d’un ami, qui prétendait que, là se trouvait le nouvel Asgard ou Agartha, le siège de le Black Order, où 350 000 initiés attendent « Celui qui viendra ». Selon le livre, Hitler est mort dans une retraite souterraine en 1953, et son corps est consacré à côté de celui de Raoul Wallenburg, le diplomate suédois qui a sauvé des milliers de Juifs hongrois pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cette contradiction apparente, on l’a fait comprendre à l’ami de Robin, n’a pas été perçue comme un conflit d’intérêts par les membres juifs du Black Order qui reprochent à leurs compatriotes juifs leur « refus de collaborer » au processus d’évolution 11.

41peltp4yql._sl250_Dans son dernier ouvrage, L’Etoile de l’Empire Invisible, qu’il qualifie de « roman initiatique des plus secrets et des plus dangereux », Parvulesco décrit les serviteurs du « Verseau », qui tentent de présenter leur plan comme étant à l’avant-garde de l’évolution, sous les mots d’ordre New Age et Nouvel Ordre Mondial 12. Mais, pour lutter contre le Verseau, il faut compter avec les représentants d’un ordre occidental secret appelé Atlantis Magna. Ils organisent une résistance contre le « Nouvel ordre mondial », l’américanisme et le libéralisme, et tissent une conspiration planétaire avec la participation de toutes les forces politiques en opposition à la mondialisation. Groupes clandestins, sociaux-révolutionnaires, descendants de familles aristocratiques opposées à la « démocratie », membres de la mafia italienne, gaullistes et admirateurs de Franco, révolutionnaires du Tiers-Monde, chamans d’Amérique et d’Asie, dirigeants communistes, banquiers allemands, tous deviennent des participants au projet géopolitique, orienté vers la création de l’Événement final de l’Histoire, l’apparition du Regnum Sacrum or Imperium Sacrum, le Grand Empire eurasien de la fin.

David LIVINGSTONE

1 – Dmitry Fedotov. “Struggling for a Russian Bateson.” Kybernetes 36(7/8): 949-955 (2007).

2 – “Accomplishments in Citizen Diplomacy” Esalen.org. Retrieved from http://www.esalen.org/ctr/pioneering-accomplishments-citizen-diplomacy

3 – Patton. Masters of Deception, p. 174.

4 – Robert Zubrin. “Dugin’s Evil Theology – His Eurasianism is a satanic cult.” National Review (June 18, 2014).

5 – Osterrieder. “From Synarchy to Shambhala,” p. 130-31.

6 – Alexander Dugin. “Konspirologya” Part III. Arktogeya, (Moscow 1992).

7 – Cited in Godwin. Arktos, p. 75.

8 – Godwin. Arktos, p. 75.

9 – Thor. “The Empire of the end (a brief introduction to Jean Parvulesco).” The New Antaios (August 22, 2012).

10 – Godwin. Arktos, p. 74.

11 – Ibid., p. 128

12 – Thor. “The Empire of the end (a brief introduction to Jean Parvulesco).”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s