II.7.vi 1666 – Dönmeh

Devenez complotiste avec le Volume IIChapitre 7 – Partie vi de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

salonica
Thessalonique, Grèce ottomane

Cependant, lorsque la nouvelle des ambitions de Zevi est parvenue au sultan, il a été arrêté et mis en prison. La légende veut que Zevi ait été « forcé » de se convertir à l’islam, mais c’est le médecin du sultan, un ancien juif, qui lui a conseillé de le faire 1. Considérant l’apostasie de Zevi comme un mystère sacré, certains des disciples de Zevi en Turquie ottomane ont imité sa conversion à l’islam, et ont fini par être connus sous le nom de Dönmeh, d’un mot turc signifiant « se convertir ». Selon Pawel Maciejko, « le sabbatanisme de Dönmeh a acquis une tendance antinomique très prononcée, par laquelle les violations rituelles des principes et des rites de la religion juive sont devenues une part importante de la pratique religieuse » 2. Ils ont pratiqué l’islam en apparence, tout en s’en tenant secrètement à leur croyance kabbalistique qui, sous l’influence du soufisme, comprenait la violation du kasher/halal, de la licence sexuelle, du chant extatique, des interprétations mystiques des écritures sacrées et la pratique des repas rituels. Il y avait également une ouverture à toutes les croyances monothéistes, les considérant toutes comme une seule 3.

Le Dönmeh a maintenu des associations avec un certain nombre d’ordres soufis musulmans. Cela s’explique en grande partie par le fait que l’exil de Zevi dans les Balkans l’a mis en contact étroit avec plusieurs formes de soufisme hétérodoxe dans la région. Salonique était également connue pour ses soufis, comme les adeptes de la voie de Mevlana, Jalal ad-Din Rumi, connus sous le nom de Mevlevi, rendus célèbres pour leurs derviches tourneurs. Les Dönmeh se sont activement engagés auprès des Mevlevi. Sabbatai Zevi a incorporé à la fois la tradition juive et le soufisme dans sa théosophie et, en particulier, il devait être initié à l’ordre soufi Bektashi, dont il a adopté, selon Stephen Schwartz, une « influence chiite millénaire » 4. L’ordre a été fondé au XIIIe siècle par le saint persan, Haji Bektash Veli. Les Bektashis ont incorporé dans leurs croyances des doctrines kabbalistiques, qui comprennent également un syncrétisme de chamanisme, de bouddhisme, de manichéisme, de christianisme et de néoplatonisme. Ils maintiennent une doctrine secrète révélée uniquement aux initiés, qui implique un mépris pour Mahomet, le fondateur de l’Islam 5.

David LIVINGSTONE

1 – Kaufmann Kohler, Henry Malter, “Shabbethai Zebi B. Mordecai.” Jewish Encyclopedia (1906).2 – Pawel Maciejko. The Mixed Multitude, p. 13.

3 – M. Avrum Ehrlich. “Sabbatean Messianism as Proto Secularism.” Jewish Encounters, (Haarlem, 2001).

4 – Ibid.

5 – H. Brailsford. Macedonia: Its Races and Their Future (Methuen & Co., London, 1906) p. 244.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s