V.19.i Order of Eurasia – Parti Eurasia

Devenez complotiste avec le Volume VChapitre 19 – Partie i de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

Les pères fondateurs de l’Ariosophie, Guido von List et Jörg Lanz von Liebenfels, ont posé l’Urheimat des Aryens comme le continent polaire disparu d’Arktogäa (« Gaïa du Nord »), associé à l’héritage primordial aryo-germanique. Dans l’année qui suit son premier ouvrage, The Ways of the Absolute, en 1990, Dugin fonde l’association historico-religieuse « Arktogeia », qui servira à la fois de siège aux réseaux intellectuels et politiques qu’il met en place et de maison d’édition propre à Dugin. La version internationale en langue anglaise, Arctogaia, qui a suivi, se présentait comme suit :

ARCTOGAIA est l’association d’intellectuels qui étudient les traditions religieuses, les cultures et l’histoire des nations du monde. Les activités de l’association sont axées sur le développement de liens plus étroits entre les deux religions et nations du monde sur la base d’une seule tradition préhistorique, entièrement humaine et primordiale, qui fait l’objet d’une reconstruction. Une attention particulière est accordée à l’être traditionnel des peuples du continent eurasiatique. Le mode de vie traditionnel, la culture, les confessions eurasiennes sont les sujets majeurs des recherches d’Arctogaia ainsi que l’influence que les Eurasiens ont eue sur le processus historique universel. Les membres de l’association étudient également les principes profonds des idéologies et des mouvements sociaux et politiques 1.

Le manifeste de l’Arktogeia énumère trente et une « formules pour s’opposer au monde moderne » ainsi que « des personnalités archétypales qui sont au centre de notre cause ». Ces « listes idéologiques », publiées dans le cadre du premier manifeste de Dugin, comprenaient des figures de l’histoire du traditionalisme, de l’eurasianisme, de la révolution conservatrice, de l’école de Francfort, de l’avant-garde, de la GRECE et de l’islam chiite, entre autres : René Guénon, Evola, Konstantin Leontiev, George Sorel, Ernst Jünger, Baron Ungern-Sternberg, Heidegger, Ernst Niekisch, Moeller van den Bruck, Haushofer, George Lukacs, Nietzsche, Jean-François Thiriart, Dostoïevski, Carl Schmitt Georges Bataille, Herman Wirth, Jean Parvulesco, Carl Jung, Lev Gumilev, Herbert Marcuse, Guy Debord, Nikolai Trubetzkoy, Khomeini, Ali Shariati, Mircea Eliade, Ezra Pound, Gilles Dleuze, Arthur Rimbaud, George Dumezil, Alain de Benoist et Johnny Rotten.

220px-chaosstar.svg_
Le Sigil du Chaos, symbole de la magie du chaos

Les idées de Dugin ont servi de base à la fondation du Parti Eurasie, qui a été enregistré par le Ministère de la Justice de Russie le 21 juin 2002, environ un an après que Dugin ait créé le Mouvement pan-russe Eurasie. Selon Andrew Wilson, le parti a été initialement financé en partie par le FSB, le principal successeur du KGB 2. Le drapeau du Parti Eurasie de Dugin comporte huit éclairs blancs ou jaunes en forme de rayons sur fond noir. Ce symbole en soi est alternativement appelé dans la magie du chaos « la roue du chaos », « le symbole du chaos », « les bras du chaos », « les flèches du chaos », « l’étoile du chaos », « la croix du chaos », « la chaosphère » ou « le symbole des huit » 3. On peut présumer qu’il s’agit du « Chaos Magick ».

« En bref, explique Robert Zubrin, l’eurasianisme de Dugin est un culte satanique » 4, commente Heiser à propos du culte du Chaos de Dugin et de l’adoption de l’« Étoile du Chaos » à huit branches :

Pour Dugin, le logo est remplacé par le chaos, et le symbole même de la magie du chaos est le symbole de l’Eurasie : « Le logo a expiré et nous serons tous enterrés sous ses ruines à moins que nous ne fassions appel au chaos et à ses principes métaphysiques, et que nous ne les utilisions comme base pour quelque chose de nouveau ». Dugin habille sa discussion sur le logos dans le langage de Heidegger, mais sa terminologie ne peut être lue en dehors d’une tradition biblique occidentale vieille de 2000 ans qui associe le Logos au Christ, et l’invocation du chaos par Dugin contre le logos conduit à certaines conclusions inévitables concernant ses doctrines 5.

L’Union Eurasienne de Dugin aura besoin d’une idéologie déterminante et, à cette fin, Dugin a élaboré une nouvelle « quatrième théorie politique » combinant tous les points forts du communisme, du nazisme, de l’écologisme et du traditionalisme. La théorie de Dugin prétend aller au-delà de la Troisième Position strassériste, en incluant la « première position » (nazisme et fascisme), la justice sociale de la « deuxième position » (European Social Movement) et l’« identité traditionnelle » de la troisième position. Ce dont la Russie a besoin, selon Dugin, c’est d’un « fascisme fasciste authentique, vrai, radicalement révolutionnaire et cohérent ». D’autre part, « Le libéralisme, est un mal absolu… Seule une croisade mondiale contre les États-Unis, l’Occident, la mondialisation, et leur expression politico-idéologique, le libéralisme, est capable de devenir une réponse adéquate… L’empire américain doit être détruit » 6.

Depuis que Poutine a déclaré que l’effondrement de l’empire soviétique « était la plus grande catastrophe géopolitique du siècle », l’idée de restaurer un imperium russe s’est imposée comme une pierre angulaire de la politique étrangère russe 7. En octobre 2011, Izvestia a publié un article de Poutine sur le « nouveau projet d’intégration », exposant la vision d’Alexandre Dugin pour la nouvelle « Union eurasienne », faisant avancer la cause d’une intégration plus étroite entre les anciens États soviétiques, fondée sur « des valeurs communes, la coopération économique et politique » 8, comme l’explique James Heiser dans Breitbart :

L’Eurasianisme laisse intacts bon nombre des objectifs territoriaux de l’ancienne Union soviétique tout en actualisant l’idéologie pour un monde qui s’est refroidi à la chaudière bolchevique. Fini le vieux baratin marxiste-léniniste sur la « lutte des classes » en faveur d’un conflit mondial enraciné dans la « géographie sacrée » et d’un conflit « inévitable » entre la puissance continentale de l’Eurasie et la « puissance maritime » du Royaume-Uni et des États-Unis 9.

Au début des années 1990, alors que l’Union soviétique approchait de son effondrement, Dugin avait commencé à assumer un rôle politique plus important. Dugin a des liens étroits avec le Kremlin et l’armée russe, ayant « servi de conseiller au président de la Douma d’État Gennadiy Seleznyov et de membre clé du parti au pouvoir, Russie unie, Sergei Naryshkin » 10. Naryshkin est un fonctionnaire, homme politique et homme d’affaires russe qui a été président de la Douma d’État (2011-2016). Auparavant, il a été à la tête de l’administration du Président de la Russie de mai 2008 à décembre 2011. En septembre 2016, Naryshkin a été nommé chef du Foreign Intelligence Service (SVR) de la Russie. Selon Matthew d’Ancona écrivant dans The Guardian :

L’étendue de l’accès personnel de Dugin au Kremlin reste opaque : elle a certainement augmenté et diminué au fil des décennies. Ce qui est incontestable, cependant, c’est l’influence dont sa vision géopolitique a bénéficié au sein de l’académie d’état-major et du ministère russe de la défense. L’intervention de Poutine en Géorgie en 2008, l’invasion de l’Ukraine en 2014 et le resserrement de son emprise sur la Syrie s’inscrivent dans le droit fil de la stratégie de Dugin pour la Mère Russie 11.

La vision apocalyptique de Dugin est orchestrée par l’État russe dans le cadre de son plan de reconstruction d’un bloc de l’Est revitalisé, en proposant une alliance entre les musulmans et les peuples d’Europe de l’Est et d’Asie centrale, connue sous le nom d’Union eurasienne. Selon Dugin :

Nous devons créer des alliances stratégiques pour renverser l’ordre actuel des choses, dont le noyau pourrait être décrit comme les droits de l’homme, l’anti-hiérarchie et le politiquement correct – tout ce qui est le visage de la Bête, l’anti-Christ 12.

dugin-geopolitics

foundationsgeopolitics
The Foundations of Geopolitics: The Geopolitical Future of Russia (Edition russe) de Dugin

Comme défini dans les Foundations of Geopolitics, Dugin voit la nécessité d’une alliance entre la Turquie, la Russie, l’Iran et les républiques d’Asie centrale – reprenant les aspirations du pan-turcisme – contre l’hémisphère occidental :

Le nouvel empire eurasien sera construit sur le principe fondamental de l’ennemi commun : le rejet de l’atlantisme, le contrôle stratégique des États-Unis et le refus de laisser les valeurs libérales nous dominer. Cette impulsion civilisationnelle commune sera la base d’une union politique et stratégique 13.

Les Fondations de la géopolitique de Dugin se sont rapidement vendues et sont devenues un manuel dans divers établissements d’enseignement supérieur russes, en particulier ceux de l’armée. Comme l’explique John B. Dunlop, « il n’y a probablement pas eu d’autre livre publié en Russie pendant la période post-communiste qui ait exercé une influence sur les élites militaires, policières et étatiques russes en matière de politique étrangère comparable à celle du traité néofasciste de Dugin de 1997, Les fondements de la géopolitique » 14, qui a fait l’objet de vives discussions parmi les analystes militaires et civils dans un large éventail d’instituts, dont l’Académie de gestion d’État, et dans les bureaux de l’administration présidentielle sur la Vieille Place. Commentant l’influence croissante de Dugin, le journaliste Andrei Kolesnikov a fait remarquer « L’idéologie d’extrême droite ne se transforme pas seulement en vue dominante dans les publications et la rhétorique d’État russes, elle devient également à la mode dans un sens de salon » 15.

Comme le note James Clover dans Foreign Policy, « La géopolitique était comme un « logiciel informatique à source ouverte », comme l’a dit Dugin. Il a écrit le programme, et tout le monde l’a copié » 16 Les Fondements de la géopolitique ont été rédigés avec l’aide du général Nikolaï Klokotov de l’Académie d’état-major, qui a servi de consultant officiel pour le projet. L’année suivante, en 1998, la carrière de Dugin a fait un grand pas en avant lorsqu’il a été nommé conseiller en géopolitique de Gennadiy Seleznyov, président de la Douma d’État russe. En 2001, M. Seleznyov a été classé dixième personnalité politique la plus influente de Russie. En mars 1999, lors d’une interview à la radio, M. Seleznyov a rendu public le fait que Dugin était l’un de ses conseillers et « il a insisté pour que la doctrine géopolitique de Dugin devienne une partie obligatoire du programme scolaire » 17, et Klokotov a noté que la théorie de la géopolitique de Dugin était enseignée comme une matière à l’Académie d’état-major depuis le début des années 1990, et qu’à l’avenir elle « servirait de base idéologique puissante pour préparer un nouveau commandement [militaire] » 18.

Dans la poursuite de son programme géopolitique, Dugin a établi une liste étendue de contacts qui constituent son « réseau eurasien », composé de politiciens de droite, de philosophes et de géopoliticiens de Roumanie, de Pologne, de Turquie, de Hongrie, d’Argentine, de France, de Croatie, de Slovaquie, de Serbie, de Grèce, du Liban, d’Italie, d’Allemagne, du Chili et de Malaisie. Parmi beaucoup d’autres, on trouve le Premier ministre hongrois Viktor Orban, l’ancien Premier ministre de Roumanie Ion Iliescu, le deuxième président de la République tchèque Václav Klaus qui avait des liens de longue date avec le KGB, le Premier ministre slovaque Robert Fico et son entourage, Vojislav Kostunica, ancien président de Serbie, et Roman Giertych, chef du parti Ligue des familles polonaises. En Turquie, Dugin a des liens avec, entre autres, les anciens premiers ministres Suleyman Demirel et le général Kilinc Tundzher, ancien chef de l’état-major de la Turquie 19.

David LIVINGSTONE

1 – “Arctogaia Manifesto” (2001) [http://arctogaia.com/public/eng/]

2 – Andrew Wilson. Virtual Politics: Faking Democracy in the Post-Soviet World (New Haven: Yale University Press, 2005); Excerpt from: Jardar Østbø. The New Third Rome: Readings of a Russian Nationalist Myth. (Columbia University Press, May 3, 2016).

3 – Wahid Azal. “Dugin’s Occult Fascism and the Hijacking of Left Anti-Imperialism and Muslim Anti-Salafism.” Counter Punch (February 10, 2016).

4 – Robert Zubrin. “Dugin’s Evil Theology – His Eurasianism is a satanic cult.” National Review (June 18, 2014).

5 – Heiser. “The American Empire Should Be Destroyed.”

6 – Zubrin “Dugin’s Evil Theology – His Eurasianism is a satanic cult.”

7 – Oleg Shynkarenko. “Alexander Dugin: The Crazy Ideologue of the New Russian Empire.” The Daily Beast (February 4, 2014)

8 – Orysia Lutsevych. “Agents of the Russian World Proxy Groups in the Contested Neighbourhood.” Russia and Eurasia Programme (Chatham House, April 2016).

9 – James Heiser. “Putin’s Rasputin: The Mad Mystic Who Inspired Russia’s Leader.” Breitbart (June 10, 2014).

10 – Shaun Walker. “Ukraine and Crimea: what is Putin thinking?” The Guardian (March 23, 2014).

11 – Matthew d’Ancona. “Putin and Trump could be on the same side in this troubling new world order.” The Guardian (December 19, 2016).

12 – Matthew d’Ancona. “Putin and Trump could be on the same side in this troubling new world order.” The Guardian (December 19, 2016).

13 – “Eurasia Party,” Wikipedia. Retrieved from http://en.wikipedia.org/wiki/Eurasia_Party

14 – Dunlop. “Aleksandr Dugin’s Foundations of Geopolitics.”

15 – Ibid.

16 – Charles Clover. “The Unlikely Origins of Russia’s Manifest Destiny.” Foreign Policy (July 27, 2016).

17 – Dunlop. “Aleksandr Dugin’s Foundations of Geopolitics.”

18 – Ibid.

19 – “Tools of the Kremlin: an exclusive list of agents of Russian influence in European countries.” Teksty.org.ua (December 3, 2014).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s