IV.18.ii Novus Ordo Missae – Personnalisme Catholique

Devenez complotiste avec le Volume IVChapitre 18 – Partie ii de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

jacquesmaritainpopepaulvi
Synarchiste Jacques Maritain et Paul VI.

L’ami de longue date et mentor de Paul VI était Jacques Maritain, l’ancien membre de l’Action Française et ami de René Guénon et Jean Cocteau. Après la Seconde Guerre Mondiale, Maritain a servi pendant trois ans comme ambassadeur de France au Vatican. Les nombreux livres que Maritain a écrits, sur une période de plus d’un demi-siècle et traduits dans toutes les langues majeures, lui ont valu d’être salué comme « le plus grand philosophe catholique vivant » 1. Bien que les années 1950 n’aient pas connu les conversions massives que certains attendaient, l’Église a néanmoins joui d’un prestige exceptionnel et, dans de nombreuses régions d’Europe occidentale, des partis sociaux-démocrates chrétiens sont arrivés au pouvoir, dont beaucoup ont été influencés par la pensée de Maritain 2. En outre, à la suite de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1949, dont des intellectuels catholiques comme Maritain ont joué un rôle important dans la rédaction, le langage des droits est rapidement entré dans le droit et les documents internationaux et a influencé un nombre croissant d’institutions judiciaires 3. En 1956, Maritain est allé à l’université de Princeton où il est devenu professeur émérite. Pendant plusieurs années, Maritain a été président honoraire du Congress for Cultural Freedom (CCF), le front de la CIA, et a été l’un des principaux orateurs de sa conférence de 1960 à Berlin 4. En 1963, le gouvernement français l’a honoré avec son Grand Prix National des Lettres.

Maritain a été l’un des fondateurs du personnalisme catholique moderne 5. Un premier principe du personnalisme chrétien est que les personnes ne doivent pas être exploitées, mais respectées et aimées. Le principal document de Vatican II concernant les enseignements sociaux catholiques est Gaudium et spes, la « Constitution pastorale sur l’Église et le monde moderne », qui est considérée comme l’une des principales réalisations du Concile. Dans Gaudium et spes, le Concile a formulé ce qui est considéré comme l’expression clé de ce personnalisme : « l’homme est la seule créature sur Terre que Dieu a voulue pour elle-même et il ne peut se trouver pleinement que par un don sincère de lui-même » 6.

En 1967, le pape Paul VI a cité l’Integral Humanism dans sa première encyclique sociale, Populorum Progressio. « Le développement… ne peut se limiter à la seule croissance économique. Pour être authentique, il doit être bien équilibré ; il doit favoriser le développement de chaque homme et de l’homme tout entier », ce qui exprime l’essence du personnalisme de Maritain 7. Paul VI a présenté son « Message aux hommes de pensée et de science » à la fin de Vatican II à Maritain. Le même pape avait sérieusement envisagé de faire de lui un cardinal laïc, mais Maritain l’a rejeté 8. Lorsqu’il y est mort en 1973, le pape Paul VI a décrit publiquement Maritain comme un « maître de l’art de penser, de vivre et de prier » 9.

johncourtneymurrayIl est largement reconnu que Maritain a influencé de manière significative l’État Nostra Aetate, en particulier ses déclarations sur les relations avec les Juifs. Ayant une femme juive, Maritain a abordé la « question juive » comme un mystère religieux à travers ses nombreux écrits sur le sujet 10. Les vues de Maritain sur la liberté religieuse et l’Amérique ont considérablement contribué au climat de pensée au sein de l’Église catholique qui a conduit des dénonciations antérieures de l’« américanisme » et de l’« indifférentisme » religieux au décret d’époque de Vatican II sur la liberté religieuse (Dignitatis Humanae) 11. Le document déclare l’intention du Concile de « développer la doctrine des papes récents sur les droits inviolables de la personne humaine et l’ordre constitutionnel de la société ».
Le cardinal Spellman a promis à l’AJC que « l’Église catholique de ce pays fera tout ce qui est en son pouvoir pour mettre en œuvre l’esprit aussi bien que la lettre » de Nostra Aetate 12. Dignitatis Humanae a été en grande partie rédigé par John Courtney Murray, un jésuite américain. En avril 1963, Spellman a fait venir Murray à Vatican II en tant que peritus (expert), malgré l’animosité bien connue du cardinal Ottaviani à son égard. Alors que la pression se poursuivait sur Murray, le délégué apostolique auprès de l’archevêque américain Egidio Vagnozzi tentant de le faire taire, Spellman, avec les supérieurs jésuites de Murray, continua à le protéger contre la plupart des tentatives d’ingérence curiale 13.

David LIVINGSTONE

1 – Donald DeMarco. “The Christian Personalism of Jacques Maritain.” Faith & Reason, Summer 1991.

2 – Alan Fimister. “Robert Schuman: Neo Scholastic Humanism and the Reunification of Europe.” (Brussels 2008).

3 – Dr. Samuel Gregg. “Dignitatis Humanae and the Catholic Human Rights ‘Revolutuion’.” Retrieved from https://www.catholicculture.org/culture/library/view.cfm?recnum=2876

4 – Hilton Kramer. “What was the Congress for Cultural Freedom?” The New Criterion, (Volume 8, January 1990), p. 7.

5 – Piotr H. Kosicki. Catholics on the Barricades: Poland, France, and « Revolution, » 1891-1956 (Yale University Press, 2018), p. xxiii.

6Gaudium et spes, no. 24.

7 – Jiji Philip. The Human Rights Discourse between Liberty and Welfare: A Dialogue with Jacques Maritain and Amartya Sen (Nomos Verlag, 2017), p. 158.

8 – Donald DeMarco. “The Christian Personalism of Jacques Maritain.” Faith & Reason, Summer 1991.

9 – Donald DeMarco. “The Christian Personalism of Jacques Maritain.” Faith & Reason, Summer 1991.

10 – Jiji Philip. The Human Rights Discourse between Liberty and Welfare: A Dialogue with Jacques Maritain and Amartya Sen (Nomos Verlag, 2017), p. 158.

11 – Thomas Albert Howard. “God and the Atlantic: America, Europe, and the Religious Divide.” Oxford Scholarship Online (May 2011).

12 – “Cardinal Spellman Pledges to Implement Vatican Declaration on Jews.” Jewish Telegraphic Agency (November 14, 1966).

13 – Pat McNamara. “The Powerhouse: Cardinal Francis Spellman.” Catholic. Patheos (December 17, 2012).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s