VII. Agenda 2020 – Dévoilement

Nous avions interviewé Cyril Leysin en décembre dernier pour « Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué » paru aux Editions de Chiré contenant de précieuses informations sur Big Pharma. Actualité oblige, nous lui avons demandé un article pour mettre en perspective le Corona Virus et de nous emmener dans ses coulisses. Voici donc la septième et dernière partie d’Agenda 2020. Joyeuses Pâques.

Ceci étant posé (voir les six autres parties de l’article), il est indispensable de parler du projet ID2020 1Sur le site officiel de ID2020, dans la rubrique « A propos du sommet » nous lisons :

Le Sommet ID2020 est une réunion annuelle des entreprises du secteur privé, des gouvernements nationaux, des agences des Nations Unies, de divers organismes sans but lucratif et de membres éminents du monde universitaire qui se réunissent pour explorer les potentiels et les défis de l’identité numérique.

Pour nous faire accepter cette identité numérique, on nous raconte que « La capacité de prouver qui vous êtes est un droit humain fondamental et universel »

ID2020 Summit: Harnessing Digital Identity for the Global Community.
Sommet ID2020. Prise de vue année 2016 2

Dans la rubrique « Pourquoi l’Alliance ? » du site ID2020, nous pouvons lire que :

les partenaires de l’Alliance mettent en commun des fonds pour investir dans des programmes qui considèrent l’identification numérique de manière globale, comme une plate-forme pour divers avantages, services et cas d’utilisation tout au long de la vie d’un individu. 

Parmi les partenaires de ID2020, nous trouvons nos faux « philanthropes » mais vrais malthusiens et eugénistes bien connus, c’est-à-dire la fondation Rockefeller, Microsoft de Bill Gates, GAVI (financé notamment par Bill Gates à travers sa fondation, et en partenariat avec la Banque mondiale, l’UNICEF, et l’OMS), la société Accenture (société mondiale de conseil en gestion et de services professionnels), IDEO.org (qui a pour partenaires la fondation Bezos, la fondation JPMorgan Chase, la fondation Rockefeller, la fondation Gates, Unilever, la fondation William and Flora Hewlett, Neighborhood Trust, le département du Développement international du Royaume Uni (DFID), The Ethiopian Agricultural Transformation Agency (ATA)…), etc.

Bref, nous retrouvons plusieurs des organismes mondialistes et les fondations (Gates, Rockefeller, etc…) que j’ai déjà évoqués dans Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué, et qui travaillent activement à une réduction massive de la population, et à la mise en œuvre d’une gouvernance mondiale depuis longtemps.

Précisons que le département du Développement international (DFID) cité ci-dessus, est dirigé par Anne-Marie Trevelyan  (née Beaton, en 1969) qui est secrétaire d’État au Développement international, et qui était Ministre d’État aux Forces Armées (décembre 2019 – février 2020), sous-secrétaire d’État parlementaire aux Acquisitions de Défense (juillet 2019 – décembre 2019). 

De plus, il est intéressant de voir que la première à occuper le poste de Ministre du développement à l’étranger fut Barbara Castle, baronne Castle of Blackburn (19102002) membre du Parti travailliste britannique, et que ce fut la Fabian Society qui en élabora les plans. 3

Vitrail de la maison Webb (cofondateurs de la Fabian Society) et détail du loup qui porte une peau de brebis 4, qui fait écho aux paroles de notre Seigneur Jésus Christ.

D’autre part, parmi le  Conseil d’administration d’ID2020 nous trouvons : 

L-Amerique-en-pleine-TranseFormation-Mind-KontrolGarry Conille, le président du conseil, était chef de cabinet de l’ancien président américain Bill Clinton dans son rôle d’envoyé spécial pour Haïti. Rappelons que le couple Clinton a été dénoncé par Cathy O’Brien victime des programmes MK-Ultra de la CIA, d’être impliqué dans des affaires de pédocriminalité et de cocaïne.  Cathy O’Brien disait qu’elle avait eu peu de relations sexuelles avec Bill Clinton davantage intéressé par les garçons et insistait sur Hillary Clinton qui « accéda à sa programmation sexuelle pour satisfaire ses perversions 5». Soulignons que Cathy O’Brien avait amené cette affaire devant la Cour Suprême des USA qui avait invoqué la loi dite de « sécurité nationale » qui permet de protéger les plus grands criminels qui dirigent les Etats Unis. 

Blythe_MastersBlythe Masters est membre du conseil d’administration d’ID2020, et le PDG de Digital Asset Holdings, une société de technologie financière pour les services financiers. Elle a rejoint Digital Asset en 2015, après 27 ans passés chez JPMorgan Chase, où elle fut directrice générale. Blythe Masters siège actuellement au conseil d’administration de la Breast Cancer Research Foundation et est coprésidente du « Fonds mondial pour les femmes »…

John Edge est président du conseil d’administration et co-fondateur d’ID2020, leader dans les activités de « trading » axées sur les algorithmes pour les divisions des marchés mondiaux de Lehman Brothers puis JP Morgan. John Edge a cofondé Redkite, une société FinTech qui a conçu et déployé le premier système de surveillance commerciale en temps réel pour les marchés mondiaux.

Dakota Gruener est directeur exécutif, dirige la stratégie globale, établit des partenariats essentiels avec les parties prenantes des secteurs public et privé et concentre continuellement l’organisation sur une approche « éthique ». Dakota Gruener a lancé l’Alliance ID2020 à la suite de son travail à GAVI, l’Alliance des vaccins, où elle a été assistante du PDG

Brooke Partridge, membre du conseil d’administration, a contribué à l’élaboration des stratégies des marchés émergents d’entreprises comme Microsoft, Intel, Cisco (entreprise informatique américaine), Adobe (entreprise informatique éditant des logiciels graphiques dont InDesignAcrobatPhotoshopIllustrator, Flash…), Vodafone, Qualcomm (qui a acquis l’entreprise néerlandaise NXP Semiconductors en 2016…), Pfizer (société pharmaceutique) et Johnson & Johnson (entreprise pharmaceutique)… Elle et son équipe travaillent également de manière intensive avec les gouvernements nationaux et les organisations mondiales de développement telles que la Fondation Gates, la Banque mondiale et la Fondation des Nations Unies.

Notons aussi la présence de Chip Dempsey qui est vice-président principal et chef de la direction commerciale chez OCC, la plus grande organisation de compensation de dérivés sur actions au monde. Avant de rejoindre OCC, il a été directeur exécutif des principaux investissements stratégiques pour Morgan Stanley, où il a codirigé les investissements dans la structure du marché et les sociétés de technologie financière, et a formulé des thèses d’investissement concernant des domaines tels que les registres distribués, l’intelligence artificielle et les marchés émergents. 

Oliver Bussmann, directeur de l’information du groupe UBS (de 2013 à 2016), a dirigé une  transformation informatique et établi UBS en tant que pionnier dans le développement de la chaîne de blocs (« blockchain ») dans les services financiers. Avant de rejoindre UBS, Bussmann a occupé le poste de directeur mondial de l’information chez SAP 6 pendant quatre ans et a été directeur informatique pour l’Amérique du Nord et le Mexique chez Allianz (groupe d’assurances, le premier assureur européen, et le quatrième gestionnaire d’actifs au monde). Auparavant, il a occupé des postes de direction chez Deutsche Bank et IBM. 

Seth_F._Berkley_-_Annual_Meeting_of_the_New_Champions_2012Seth Berkley, membre  d’équipe, est le PDG de GAVI Alliance. Il est aussi membre du  Council on Foreign Relations (CFR),  Société des maladies infectieuses d’Amérique (IDSA), et a siégé aux conseils d’Oxfam America 7, et de l’Institut Guttmacher qui s’appelait à l’origine le « Center for Family Planning Program Development » et était une branche de Planned Parenthood dont la plupart des financements sont obtenus par le biais de fondations privées basées aux États-Unis, et d’organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale.

Rappelons que l’Alliance GAVI rassemble les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins dans les pays industrialisés et en développement, les agences de recherche et techniques, les organisations de la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres organismes privés soi disant « philanthropes ».

Docteur en médecine spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses, Seth Berkley a fondé l’International AIDS Vaccine Initiative (IAVI) en 1996, où il a été président et chef de la direction. Avant de fonder IAVI, il a travaillé pour la Division des sciences de la santé de la Fondation Rockefeller. Au cours de ses huit années à la Fondation Rockefeller, Seth Berkley a géré des programmes d’épidémiologiede santé publique, d’éducation médicale et infirmière, de vaccination, de SIDA, de maladies sexuellement transmissibles et de « santé reproductive » (avortements, contraceptions, etc…) en Afrique, en Asie et en Amérique latine

Seth Berkley a également occupé des postes au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CID), au département de la santé publique du Massachusetts, au Centre Carter, où il a été affecté comme épidémiologiste au ministère de la Santé de l’Ouganda

Seth Berkley a joué un rôle clé dans l’enquête sérologique nationale sur le prétendu « VIH » en Ouganda et a aidé à développer ses programmes nationaux de « lutte contre le SIDA ». Rappelons que le Pr de Harven spécialiste des « rétrovirus » avait clairement déclaré que « l’on n’a jamais observé ce prétendu VIH dans le sang d’un patient dont on disait qu’il était atteint d’une virologie élevée » 8

Adam-Cooper. ID2020Parmi le personnel d’ID2020, notons aussi Adam Cooper, architecte en chef pour ID2020. Cooper est expert en normes d’identité, responsable des politiques et architecte d’entreprise dans les disciplines informatiques et numériques. Adam Cooper était auparavant responsable de l’architecture technique globale du service eID britannique, GOV.UK Verify 9, et a assuré la direction politique et technique du gouvernement britannique avec le règlement eIDAS concernant l’eID transfrontalière dans l’Union européenneAdam Cooper conseille également la plateforme MOSIP (Modular Open Source Identity), le programme ID4D 10 de la Banque mondiale, le projet LIGHT est financé par l’UE et le Scottish Online Identity Assurance Program.

Ethan VeneklasenEthan Veneklasen, responsable du plaidoyer et des communications chez ID2020. Il a récemment dirigé les communications stratégiques à la San Francisco Municipal Transportation Agency, et a été directeur exécutif de la côte ouest de l’American India Foundation (AIF, fondée en 2001), où il a supervisé le programme Digital Equalizer et Clinton Fellowship for Service en Inde, ainsi que directeur du développement et des communications chez Freedom from Hunger (fait maintenant partie de la Fondation Grameen).

L’American India Foundation (AIF) a des bureaux à New York et en Californie, douze sections aux États-Unis et dans 24 états en Inde avec un siège à New Delhi, et a été cofondé en 2001 par l’ancien président américain Bill Clinton, Lata Krishnan, le mafieux « philanthrope » Rajat Gupta (qui était membre du conseil d’administration de Goldman SachsProcter & Gamble et American Airlines, et conseiller auprès de la Fondation Bill & Melinda Gates et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, co-fondateur de l’Indian School of Business, condamné pour délit d’initié à deux ans de prison), le banquier et ancien vice-président senior de Citigroup, Victor Menezes (fils de Manuel Menezes, qui était le président de l’Indian Railway Board).  

Rajat K. Gupta, Dr Anji Reddy, Bill Clinton et Victor J. Menezes
De gauche à droite, Rajat K. Gupta, Dr Anji Reddy, Bill Clinton et Victor J. Menezes

Précisons que Kallam Anji Reddy (1939-2013) était un entrepreneur indien de l’industrie pharmaceutique, le président-fondateur des laboratoires du Dr Reddy, qu’il avait créé en 1984, et le président de la Dr Reddy’s Foundation (DRF). Il était membre du Conseil du Premier ministre indien sur le commerce et l’industrie. Son fils Kallam Satish Reddy est l’actuel président des laboratoires du Dr Reddy. En mai 2015, le ministère du Travail et de l’Emploi , gouvernement de l’Inde, a nommé Kallan Satish Reddy président du conseil des gouverneurs du Conseil national de sécurité. Satish a été nommé « Young leader pour 2007 » par le Forum économique mondial. Il est également le président du conseil des gouverneurs de l’ Institut national d’éducation et de recherche pharmaceutiques d’Hyderabad 11 (NIPER Hyderabad) et est vice-président de la Confédération de la région sud de l’industrie indienne. Il était membre du Conseil consultatif technique sur les drogues de l’Inde, président du chapitre d’Andhra Pradesh (AP) de la Confédération de l’industrie indienne et chef de son Comité national des produits pharmaceutiques.

kallam_satish_reddy_262Notons enfin que le beau frère de Kallam Satish Reddy, appelé  GV Prasad est coprésident et directeur général des laboratoires du Dr Reddy, et affilié au Comité d’État de l’Andhra Pradesh de WWFInde. GV Prasad est aussi membre de la société américaine de Chimie et membre de l’Institut américain des ingénieurs chimistes.

Pour conclure, il est bien évident que chacun doit faire ses propres choix. Nous devons nous méfier des dirigeants actuels, corrompus, criminels et menteurs, mais également des informations qui circulent à la télé, sur le net, les « réseaux sociaux », et ne pas signer systématiquement les pétitions diverses… 

Vérifions tout, recoupons les informations, faisons des recherches sérieuses de fond, prenons le temps de réfléchir, au lieu de nous dépêcher de partager une information sensationnelle, une vidéo, une pétition, sans prendre le temps d’être sûr que cela soit vrai, qui l’a lancée, et dans quel but.

Actuellement, la « fabrique du consentement » est tellement bien organisée et la propagande est à ce point insidieuse que beaucoup pensent qu’en acceptant la chloroquine distribuée gratuitement, ou presque, par des laboratoires (SANOFI, TEVA, NOVARTIS, ROCHE, etc…) aux mains de criminels et de malthusiens, ils auront fait le « meilleur » choix, ou le « moins pire », alors que c’est un produit toxique qui a une influence directe sur la reproduction 12. Voilà qui est tout à fait en rapport avec les programmes de planning familial et d’avortement et ce n’est pas un hasard si l’on parle autant de ce produit en ce moment ! 

Par ailleurs, dans les grands média, il est extrêmement rare de voir un vrai débat où l’on remet en question l’avortement et les méthodes contraceptives mises en place au XXème siècle. Autant dire que cela n’arrive jamais. 

Il faut s’intéresser à ceux qui ont fait la promotion et qui ont financé les campagnes de stérilisation contrainte au début du XXème siècle aux USA. Il s’agit toujours des mêmes banquiers et industriels criminels, eugénistes, malthusiens, membres de sociétés secrètes, qui ont financé les campagnes d’avortement, et celles du planning familial. Bill Gates et son père William Henry Gates II, coprésident de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates,  font partie de ces gens-là. 

bill-gates-family-father-bill-gates-sr
Bill Gates et son père William Henry Gates II

Ces idées eugénistes et malthusiennes remontent très loin, et peu à peu, ces gens qui dirigent l’opinion publique à travers leurs journaux et les grands média, ont propagé leurs idées criminelles par la « fabrique du consentement ». Ils ont pris le contrôle de la médecine, de la « justice », de la politique, des universités, et de l’éducation internationale. Tout cela est une réalité indéniable, prouvée, avec noms, dates, organisations, etc. Il faut étudier sérieusement ces questions pour ne plus répéter la propagande mondialiste qui va contre la vie, contre l’Ordre Naturel, et qui encourage à tuer les enfants.

Sans aller trop loin dans la remise en question de cette médecine moderne qui empoisonne les populations, aux mains de criminels notoires qui ont affiché ouvertement le désir de réduire la population mondiale, peut-on encore raisonnablement faire confiance aux grands organismes « scientifiques » sous leur contrôle ? 

Évidemment non, à moins de se laisser bercer par les mensonges des grands média, des politiciens corrompus, et des prétendus « experts » qui nous sont présentés comme des « dissidents » alors que les grands laboratoires suivent « leurs » directives. 

Seule une propagande inouïe et une ingénierie sociale colossale, peuvent encore faire croire à une médecine dévoyée, qui ne soigne plus mais qui organise depuis plus d’un siècle un génocide de masse à l’échelle mondiale.
Que dire aussi d’une prétendue « justice » qui encourage à cela ?

Notre Créateur nous a dit : « croissez et multipliez », voilà l’Ordre Naturel. Le Nouvel Ordre mondial inverse ce commandement en voulant réduire la population, sous prétexte qu’il n’y aurait pas assez pour tous ! Rien n’est plus faux. Ceux qui s’accaparent des millions d’hectares en chassant les populations partout dans le monde ne reculent devant aucun mensonge pour nous faire accepter leur horrible propagande.  Ne nous rendons pas complice de cette imposture !

Encore une fois, méfions-nous d’un prétendu « traitement » (chloroquine ou autre) ou d’un vaccin que les autorités corrompues qui occupent la France nous imposeront, sous le prétexte de nous « protéger ». Ne nous laissons plus guider par la peur ! 

La fausse opposition entre vaccins et chloroquine ne doit tromper personne.
Ce n’est pas parce qu’on dénonce Raoult comme le promoteur d’un produit toxique que l’on soutient Macron.
Voilà bien encore une fois la dialectique (thèse et antithèse) pour nous amener vers une synthèse qui est le Nouvel Ordre Mondial. 

Beaucoup préfèrent croire aux média et à des prétendus « experts » (du genre Raoult, etc…) qui font la couverture des plus grands journaux appartenant à des milliardaires criminels malthusiens et eugénistes, mais ont perdu foi en Dieu et se moquent de ceux qui croient en Dieu… quelle époque! On pourrait presque en rire si ce n’était pas aussi tragique. Comme l’a bien synthétisé Christian Lagrave :

depuis la Révolution, les sociétés occidentales ont rejeté le Décalogue et sont progressivement revenues au paganisme : la propriété c’est donc le droit d’user et d’abuser sans respecter ni la justice, ni la charité, cela au nom de la liberté et de l’efficacité. (…) Le triomphe de la ploutocratie, aussi bien que celui du communisme, signifie la suppression, soit progressive soit brutale, de la propriété privée et son transfert à une oligarchie : soit les Conseils d’administration des grands monopoles capitalistes, soit les Conseils des commissaires du peuple  13.

Dans l’Apocalypse de Saint Jean du Nouveau Testament, il est question de la « marque de la Bête », que chacun reçoit, pour pouvoir acheter ou vendre.
Soulignons que la soi disant « pandémie » actuelle, transmise essentiellement médiatiquement, est aussi le prétexte pour interdire aux fidèles d’aller à la messe et donc de recevoir les sacrements.

 Beaucoup ne veulent tout simplement pas voir ce qu’il se passe. Prions afin que leur cœur s’ouvre à la Vérité, car en dernier recours, il s’agit de sauver son âme comme nous le disait notre Seigneur Jésus Christ. Pour ceux qui ne prient jamais, c’est le moment de commencer. Pour ceux qui ne sont pas croyants, lisez les Évangiles dans le Nouveau Testament, et demandez à Dieu de vous ouvrir les yeux sur Sa Volonté. L’heure vient bientôt, mais il n’est pas encore trop tard. 

Laissez les moqueurs rirent et se moquer, bientôt viendra l’heure de la moisson où l’ivraie sera liée en gerbes et jetée dans la fournaise. Il y aura des pleurs et des grincements de dents pour ceux qui ont pris plaisir à l’iniquité. 

Quant à vous mes frères, que le Saint Esprit vous guide et vous donne des Grâces pour mener le bon combat. Que notre Seigneur Jésus Christ vous bénisse mes frères, et qu’Il nous vienne en aide en ces temps d’apostasie généralisée. Ainsi-soit-il. 

Cyril LEYSIN

1Voir le site officiel ici: https://id2020.org/digital-identity.

2Voir sur le site ID2020 : https://id2020.org/alliance Jeffrey Holmes photography. Titre : « ID2020 Summit: Harnessing Digital Identity for the Global Community at the United Nations in New York City on May 20 ».   

3Martineau, Lisa (2000). Barbara Castle: Power & Politics. André Deutsch. ISBN 9780233994802.

4« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » Voir l’Evangile de Saint Matthieu, 7, 15-16. 

5Voir notamment le livre de Cathy O’Brien et Mark Phillips, « L’Amérique en pleine transe-formation : Mind Kontrol » (2013) et aussi cette vidéo à 1heure et 5 minutes où Cathy O’Brien parlait de Bill et Hillary Clinton : https://youtu.be/NDXSRsi97tg

6 « SAP signifie Systems, Applications, and Products in Data Processing. SAP a été fondée en 1972 à Walldorf, en Allemagne, et possède désormais des bureaux dans le monde entier. Connu à l’origine pour son leadership dans les logiciels ERP (Enterprise Resource Planning), SAP a évolué pour devenir un leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, des bases de données, de l’analyse, des technologies intelligentes et de la gestion de l’expérience ». Source : https://www.sap.com/corporate/en.html

7OXFAM fut fondé en 1943, sous le nom « l’Oxford Committee for Famine Relief » par Henry Gillett (un quaker local de premier plan), Theodore Richard MilfordGilbert Murray (vice-président de la Société de la Société des Nations à partir de 1916 et ami du membre de la Fabian Society et eugéniste George Bernard Shaw) et son épouse MaryCecil Jackson-Cole et Alan Pim.

8Voir le livre du Pr Etienne de Harven et Jean-Claude Roussez, paru en 2005,  Les dix plus gros mensonges sur le SIDA (éditions Dangles) ou regardez cette vidéo et téléchargez-là avant qu’elle ne soit retirée de youtube : https://youtu.be/AJ6M1Q-6Xy0

9Soulignons que GOV.UK Verify est un système d’assurance d’identité développé par le Service numérique Gouvernemental du Royaume Uni (GDS). Le système est destiné à fournir une sécurité informatique à tous les services numériques du gouvernement du Royaume-Uni, et vérifier l’identité de l’utilisateur. Les sociétés tierces sont responsables de la vérification de l’identité au sein du système. Les cinq premières entreprises – connues sous le nom de fournisseurs d’identité (IdPs) – qui se sont inscrites pour fournir le service par le biais d’un appel d’offres lancé par le ministère du Travail et des Pensions  étaient The Post OfficeVerizon (anciennement Bell Atlantic Corporation)Experian, Digidentity et Mydex CIC. Après un nouvel appel d’offres lancé par le Cabinet Office en 2014, BarclaysGB GroupMorpho et Royal Mail sont devenus des sociétés certifiées. En 2016, Verizon a été temporairement puis définitivement supprimé de la liste des fournisseurs certifiés.

En octobre 2018, GDS a annoncé que cinq des sept fournisseurs d’identité – Barclays, Digidentity, Experian, Post Office et SecureIdentity avaient signé des contrats pour 18 mois supplémentaires. A partir de décembre 2018, Experian, Barclays et Secure Identity – ont indiqué qu’ils se retiraient du système en ne laissant que la Poste et Digidentity… une affaire à suivre de près !

10Citons entre guillemets que « L’Initiative ID4D de la Banque mondiale utilise les connaissances et l’expertise mondiales dans tous les secteurs pour aider les pays à réaliser le potentiel transformationnel des systèmes d’identification numérique pour atteindre les objectifs de développement durable. » http://www.id4africa.com/2019/almanac/FR/The-World-Bank-ID4D.pdf

11L’Institut national d’éducation et de recherche pharmaceutiques d’Hyderabad (NIPER Hyderabad) est une université publique indienne de recherche pharmaceutique d’importance nationale qui joue un rôle majeur au niveau de l’industrie pharmaceutique indienne. En 2018, le National Institutional Ranking Framework (NIRF) a classé Hyderabad au 6e rang des études pharmaceutiques.

12Source: South African Journal of Sciencevolume 83, numéro 8, août 1987, p. 489. Auteur G. Vawda, AI et Saade. © Éditeur: Academy of Science for South Africa (ASSAf).  « La chloroquine a réduit la taille de la portée et augmenté le nombre des mort-nés et des bébés anormaux. Le médicament semble être délétère aux niveaux testiculaire et de l’épididyme ». L’épididyme conserve et transporte les spermatozoïdes.  C’est au cours de leur passage dans le canal épididymaire que les spermatozoïdes poursuivent leur maturation en acquérant une mobilité ainsi que la capacité de fertiliser un ovocyte

Voir à cette adresse par exemple : https://journals.co.za/content/sajsci/83/8/AJA00382353_5977?fbclid=IwAR0h1pL1WOOsDsFMzmX8XeEoXHrtx5_NvCwoSAkWRY1tXXJbLi9s40axKM4#abstract_content

13Christian Lagrave. Dans « Le Sel de la Terre » n°102. Automne 2017. La ploutocratie et le communisme. Le capitalisme libéral et l’idéologie communiste, page 106-107. 

3 commentaires

  1. Il y une chose que je ne comprends pas. Vous parlez de l’apocalypse de St-Jean dans le nouveau testament mais David Livingstone démontre dans son livre que justement ce livre de l’apocalypse ajouté au NT serait un livre kabbalistique comme le précise Albert Pike et ce sont donc les kabbalistes et francs-maçons qui réalisent ses prophéties pour faire venir leur Messie tant attendu !! Ou est donc alors la vérité ?

    Merci pour votre réponse

    J'aime

  2. Sauf erreur de mapart l’article sud africain étudie les effets de la dose de 50 mg de Chloroquine par kg sur les rats ce qui donne pour 80 kg : 4000 mg ! Le protocole RAOULT marche avec 600 mg. On est pas sur le même registre. Donc la suspiscion sur Raoult n’est pour le moment pas fondée médicalement et scientifiquement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s