IV. Agenda 2020 – Big Pharma

Nous avions interviewé Cyril Leysin en décembre dernier pour « Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué » paru aux Editions de Chiré contenant de précieuses informations sur Big Pharma. Actualité oblige, nous lui avons demandé un article pour mettre en perspective le Corona Virus et de nous emmener dans ses coulisses. Voici donc la quatrième partie d’Agenda 2020 en comprenant sept. Bon courage.

Le 18 mars, deux jours avant cette campagne de promotion mondiale pour la chloroquine, le laboratoire pharmaceutique SANOFI faisait l’annonce d’une offre de 300 000 traitements ! Précisément SANOFI fait partie des compagnies partenaires de l’IHU de Marseille où travaille Didier Raoult. 

A propos du Conseil d’administration de SANOFI, notons que Serge Weinberg le président du Conseil, devint chef de cabinet du ministre du budget, Laurent Fabius, en 1981. Rappelons que Fabius est actuellement président du Conseil Constitutionnel français depuis 2016, malgré une célèbre affaire de « sang contaminé » des années 1980 à 1990. 

Rappelons que dans le préambule de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, il est écrit :

En conséquence, l’Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être suprême , les droits suivants de l’homme et du citoyen. 1

L’Être suprême dont il est question n’est évidemment pas le Dieu des Catholiques mais bien celui des gnostiques, kabbalistes et francs maçons. 

fabius-le-malin
Laurent Fabius

Fabius fut nommé en juillet 1984 Premier ministre durant la présidence (de 1981 à 1995) de François Mitterrand (qui avait été aussi Premier secrétaire du Parti socialiste de 1971 à 1981). 

Fabius fut lui aussi Premier secrétaire du Parti socialiste (1992-1993), Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale (1995-1997), Président de l’Assemblée nationale (1988 à 1992 et 1997-2000), Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (2000-2002)…

b55df48915683b966db4a4fce05
Serge Weinberg

De 1982 à 1983, l’actuel président du Conseil d’administration de SANOFI Serge Weinberg occupa le poste de Directeur Général adjoint (Finance) de FR3 puis devint Directeur Général, pour exercer ensuite les fonctions de Président de Havas Tourisme (de 1983 à 1987). Après trois ans comme Directeur Général de Pallas Finance, Weinberg rejoignit le Groupe Pinault en 1990 comme Président de la CFAO. Il y occupa les fonctions de Président-Directeur Général de Rexel (de 1991 à 1995) et présida le directoire du groupe PPR (devenu Kering) pendant 10 ans. En 2010 il fut nommé Président du Conseil d’administration de SANOFI. Weinberg exerça les fonctions de Directeur Général par intérim (d’octobre 2014 à avril 2015). Serge Weinberg est également membre du Conseil d’administration de l’AFEP et membre de Conseil des Affaires Etrangères. Serge Weinberg est président de la société de gestion Weinberg Capital Partners depuis 2015.

Notons aussi dans le conseil d’administration de SANOFI, Carole Piwnica qui est également membre du Conseil de surveillance, du Comité d’audit et du Comité stratégique de Rothschild & Co. (France) qu’on ne présente plus ! Carole Piwnica est, depuis 2006, Directrice fondatrice de Naxos 2 UK Ltd et exerce divers mandats au sein de sociétés du portefeuille de Naxos aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Citons aussi parmi d’autres personnes du conseil d’administration de SANOFI, Paul Hudson, qui a rejoint Sanofi au poste de Directeur Général en septembre 2019. Ancien Directeur Général de Novartis Pharmaceuticals (2016-2019), dont il était membre du Comité Exécutif, Paul Hudson a débuté sa carrière dans les ventes et le marketing, chez GlaxoSmithKline et Sanofi-Synthélabo, au Royaume-Uni.

Bernard Charlès qui fait aussi partie du conseil d’administration de SANOFI, est depuis septembre 1995 Directeur Général et depuis mai 2016 Vice-président du Conseil d’administration de Dassault Systèmes, leader mondial dans le domaine de la 3D.

Pour les autres membres du conseil, regardez là: https://www.sanofi.com/…/nous-connaitre/gouvernance/conseil…

Donc SANOFI s’est déclaré prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de « Plaquenil » (sulfate d’hydroxychloroquine) présenté comme un « anti-paludique 3».

Soulignons aussi que les conséquences d’un léger surdosage de Chloroquine comprennent des vomissements, un collapsus cardiovasculaire, des convulsions, un arrêt respiratoire et cardiaque soudain. Il n’y a pas de preuves pour déterminer si la chloroquine peut être administrée sans danger aux personnes âgées de 65 ans et plus. Ce médicament avait été laissé de côté pendant une décennie, car trop toxique pour l’homme. Or, pendant la Seconde Guerre Mondiale, des essais cliniques menés sous la haute main du gouvernement américain ont permis à la chloroquine d’être considérée comme « médicament antipaludique », et en 1947, il commença à être utilisé pour le traitement du paludisme.

Il faut savoir que lors d’expériences menées en 1987 sur le rat, la chloroquine avait réduit la taille de la portée, augmenté le nombre de mort-nés et provoqué des anomalies congénitales, aux doses équivalentes à celles de la chloroquine utilisée comme anti-inflammatoire. 

Soulignons donc que les conséquences sur la santé des gens ne seront donc pas forcément visibles tout de suite, mais il y a de fortes chances que le nombre de malformations congénitales croissent dans les années à venir, et que des enfants meurent des suites de cet empoisonnement que l’on propose comme un « traitement ». 

Malgré cela, le lancement d’un essai clinique européen a été annoncé le 22 mars 2020, « contre le covid-19 » dans le cadre du « consortium REACTing » mis en place par l’INSERM et ses partenaires d’Aviesan. Ce sont des équipes de recherche publique et des laboratoires privés qui forment ce consortium. Aviesan annonçait le 18 juillet 2017, le lancement des 2 premières plateformes du plan « France médecine génomique 2025 », promettant de déployer dans les 4 ans à venir (soit jusqu’en 2021) un réseau de 12 plateformes de séquençage couvrant l’ensemble du territoire. Il s’agit clairement d’un séquençage génétique de la population.

Donc, on nous met avant l’extrême urgence pour notre « santé » de tous nous ficher génétiquement, pour « notre bien » comme d’habitude. Il s’agit d’un partenariat public/privé, et le président d’Avisean est le mari d’Agnès Buzyn, l’ancienne Ministre des Solidarités et de la Santé (de 2017 au 16 février 2020), Yves Lévy, l’ancien président-directeur général de l’Inserm (entre 2014 et 2018), conseiller juridique du gouvernement, et envoyé spécial en République démocratique du Congo au moment de « l’épidémie Ebola » en 2019.

Notons qu’en 2010, Aviesan et Sanofi signaient un partenariat de recherche 4.

Didier Raoult a écrit plusieurs rapports de mission pour le Sénat. En 2003, dans les dernières pages de son rapport 5, Didier Raoult disait qu’il fallait modifier la loi afin que l’on puisse « mettre en quarantaine des sujets supposés contagieux », qu’on puisse « examiner des malades éventuellement suspects », et « leur imposer des soins ». Didier Raoult ajoutait qu’il fallait « créer un débat en France sur contagion et liberté »

Dans mon ouvrage Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué, j’ai déjà cité le cas de l’Islande où avait été mis en place un fichage génétique de la population, par le biais de la compagnie biopharmaceutique « deCODE Genetics » basée à Reykjavik (Islande). Avec l’aide du laboratoire pharmaceutique suisse Hoffmann-La Roche, deCODE Genetics avait persuadé le gouvernement islandais de lui louer 12 ans l’accès aux données génétiques de ce pays. La cour suprême islandaise avait finalement annulé ce contrat jugé inconstitutionnel en 2003.

En octobre 2013, les systèmes et la base de données de deCODE Genetics ont été transférés à une nouvelle société appelée NextCODE Health qui fut rachetée en 2015 par la société chinoise WuXi PharmaTech qui a son siège à Shanghai (Chine) et ses usines ou centres de services sont situés à Tianjin, Wuhan, Suzhou, Wuxi, Changzhou, Nanjing, Pékin, Shanghai et Guangzhou. De plus, WuXi PharmaTech, devenu WuXi AppTec 6, possède des succursales aux États-Unis, en Islande, en Allemagne, en Israël et en Corée du Sud.

Le président-directeur général de WuXi AppTec,  Li Ge, avait obtenu un doctorat en chimie organique de la Columbia University de New York  et a fondé WuXi PharmaTech en décembre 2000, et l’actuel co-PDG Edward Hu a travaillé à des postes de direction et financiers respectivement chez Biogen et Merck, il est titulaire d’un MBA et d’une maîtrise en chimie de l’Université Carnegie Mellon.

 Ajoutons que Didier Raoult disait que l’absence de loi qui permet la prévention de la diffusion des épidémies, serait en contradiction avec la constitution. Donc il faudrait soi-disant instaurer une loi contre les épidémies, demandant ainsi un arsenal légal contre un problème sanitaire, réclamant aussi l’obligation de soins pour des maladies contagieuses. 

L’objectif est d’interdire à la population le droit de refuser un traitement, un «vaccin» ou n’importe quel autre produit, même s’il s’avère toxique, si l’on suit les recommandations de Didier Raoult et des personnes qui travaillent avec lui. 

Rappelons à ce sujet qu’en mai 2017, un décret loi du gouvernement italien imposa 12 vaccins obligatoires pour les nouveau-nés de 2017. Beaucoup d’italiens se mobilisèrent massivement pendant des mois et manifestèrent dans les rues des grandes villes. Le décret loi prévoyait des peines d’amendes de 7000 € par vaccin refusé et le retrait de l’autorité parentale ainsi que l’exclusion de toutes les collectivités. 

ferdinando_imposimato_2016
Le juge Imposimato

Lors d’une manifestation à Rome, le juge antimafia Imposimato dénonça un décret criminel qui constituait un « pot-de-vin légalisé » à l’industrie pharmaceutique et appelait à la désobéissance civile.

D’autre part, dans un article d’i24news, du 20 mars 2020, on peut lire que l’entreprise israélienne TEVA va offrir 10 millions de doses d’antipaludique aux USA. Il n’est pas ici question de faire la promotion d’i24news qui est une chaîne de propagande internationale israélienne qui fait partie du groupe Altice. Patrick Drahi est le cofondateur du groupe avec Armando Pereira. Dexter Gregory Goei est président d’Altice NV et président-directeur général de sa filiale Altice USA. Goei a rejoint Altice en 2009, après avoir travaillé pendant 15 ans avec les banques JP Morgan puis Morgan Stanley. Cet article d’i24news disait que :

le géant israélien des médicaments génériques TEVA a annoncé qu’il allait fournir gratuitement aux hôpitaux américains dix millions de doses de sa molécule anti-paludique hydroxychloroquine [apparentée à la chloroquine] qui pourrait s’avérer efficace pour combattre la pandémie de coronavirus.

L’emploi du conditionnel est très intéressant.

« La société précise que six millions de doses seront fournies aux hôpitaux américains d’ici le 31 mars, et plus de dix millions d’ici un mois. » Sans nous arrêter sur les « six millions »… très naïvement, nous pourrions conclure : « Quel beau geste généreux ! C’est merveilleux…». Débarrassons-nous vite de notre naïveté. Israël n’est pas le pays qui donne le meilleur exemple en matière de respect des autres nations, et notamment du peuple palestinien comme beaucoup l’ont déjà constaté. C’est le moins que l’on puisse dire !

En 2016, TEVA avait été condamnée à payer une amende de 519 millions de dollars pour corruption aux États-Unis, et en 2018, c’est Israël qui la condamna pour les mêmes faits à payer une amende de 22 millions de dollars… (Il est vrai que ces chiffres sont très inférieurs aux bénéfices générés par ces compagnies pharmaceutiques et que ces amendes ne sont absolument pas dissuasives pour empêcher la corruption).

Ensuite, remarquons que des dizaines de millions de doses de chloroquine seraient apparues du jour au lendemain un peu partout dans le monde, fournies par différents laboratoires gratuitement. Certains pensent que tout cela n’était pas prévu de longue date, et ils croient à la pure « philanthropie » de ces dirigeants de laboratoires qui feraient ce geste par pure bonté d’âme… Quelle naïveté extraordinaire! 

Ne pouvant malheureusement pas développer tous ces sujets avec beaucoup de précisions dans un « petit » article, et je renvoie à mon ouvrage Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué pour plus de détails concernant toutes ces connexions entre la très haute finance, les plus grands laboratoires pharmaceutiques, l’industrie du divertissement, les média, la « science » moderne, la génétique, l’eugénisme, le projet malthusien de réduction de la population, la médecine sous contrôle, l’éducation internationale, le «droit», les sociétés secrètes, la franc maçonnerie, le projet de gouvernance et de religion mondiale…

D’autre part, notons qu’Alex Azar Michael (II) est un avocat, lobbyiste et l’actuel Secrétaire américain de la Santé et des Services sociaux nommé par le président Donald Trump en novembre 2017 et confirmé par le Sénat des États-Unis en janvier 2018. Alex Azar est le fils de Lynda (Zarisky), et Alex Michael Azar d’origine libanaise. Son grand-père maternel était un immigrant juif de l’Empire russe.

alex-azar-
Alex Azar

Alex Azar, initié à la fraternité Kappa Kappa Kappa (KKK) au Dartmouth College, est diplômé en droit de l’Université de Yale (en 1991), où il fut membre du comité exécutif du Yale Law Journal. Déjà, Alex Azar fut Secrétaire adjoint américain à la santé et aux services sociaux (2005-2007), et Avocat général du Département américain de la santé et des services sociaux (2001-2005) pendant le mandat de George W. Bush, qui fut président des USA (de 2001 à 2009). Soulignons que George W. Bush fut initié Skull and Bones à l’université de Yale, où Alex Azar a fait ses études. 

A propos de l’Ordre de Skull and Bones, l’historien et économiste Antony C. Sutton, avait déjà prouvé la continuité avec l’Ordre luciférien des Illuminés de Bavière fondé par Adam Weishaupt (17481830) le 1er mai 1776.

Rappelons aussi à notre lecteur qu’avant de mourir en 2018, le juge anti-mafia Imposimato, de la Cour de Cassation italienne, avait désigné George W. Bush (initié S&B) comme l’un des principaux responsables des évènements du 11 septembre 2001, et avait déposé une requête devant la Cour pénale internationale de La Haye, accusant les anciens dirigeants de la CIA de «Participation active à une tragédie».

Dans son livre La Repubblica delle stragi impunite, Imposimato dénonça aussi l’implication du Groupe Bilderberg dans différents attentats.

Notons que de 2012 à 2017, Alex Azar a été président de la division américaine d’Eli Lilly and Company, une très grande société pharmaceutique, et membre du conseil d’administration de la Biotechnology Innovation Organisation (BIO), un énorme lobby pharmaceutique. Inutile de parler des conflits d’intérêts colossaux à ce niveau là, cela va bien au delà !

Ensuite « TEVA Pharmaceutical Industries » (« Teva » signifie « nature » en hébreux, et il existe une chaîne du groupe M6 – dont l’actionnaire principal est le groupe luxembourgeois RTL Group, propriété du groupe allemand Bertelsmann – qui porte le même nom) fut fondée à Jérusalem (en 1901) par le chimiste et industriel Günther Friedländer (1902-1975) avec Chai Salomon (fils du rabbin Joel Moshe Salomon l’un des fondateurs de Petah Tikva du district central d’Israël), son beau frère Moshe Levin (marié à Zippora Salomon), et Yitschak Elstein.

6_0_apis_bulleNotons aussi que Kåre Schultz est l’actuel président de TEVA, et qu’il a travaillé comme consultant pour Andersen Consulting à Londres et pour McKinsey & Company à Copenhague, en 1989 pour Novo Nordisk (voir logo ci-contre de la société qui est une représentation du taureau Apis, divinité principale du panthéon de l’Égypte ancienne), et en 2015 il occupa un poste de PDG de Lundbeck 7. Lundbeck détenait la seule licence de fabrication de pentobarbital (Nembutal) 8 aux États-Unis, utilisé pour les exécutions par injection létale aux États-Unis (soit dans le cadre d’un cocktail de trois médicaments, soit seul). En décembre 2011, Lundbeck a cédé un portefeuille de produits, dont Nembutal, à la société pharmaceutique américaine Akorn Inc. Pharmaceuticals.

Parmi les actionnaires de TEVA nous trouvons notamment Berkshire Hathaway (en 2008, la société participa à la recapitalisation de Goldman Sachs, et elle est dirigée par Warren Buffett et Charlie Munger, et elle compte Bill Gates à son directoire…), Wellington Management Company, BlackRock, The Vanguard Group, Inc., Norges Bank Investment Management, Meitav Ds Mutual Funds Ltd., Amir Elstein (Président de Tower Semiconductor Ltd. et Président de TowerJazz Japan Ltd., une filiale de Tower Semiconductor Ltd.)…

Le cofondateur de TEVA, Günther Friedländer de la richissime famille Friedländer, était né en Haute-Silésie (Allemagne) de Paula (née Kober) et d’Adolf Aron Friedländer.

260px-christian_konrad_wilhelm_von_dohm_28229
Christian Wilhelm von Dohm (1751-1820)

Dans un article précédent, remontant un peu dans le passé, je précisais qu’en collaboration avec son gendre le banquier et philosophe allemand David Friedländer, Daniel Itzig (1723-1799) célèbre juif de cour de Frédéric II et de Frédéric-Guillaume II du Royaume de Prusse, fut nommé à la tête d’un comité pour améliorer le statut civil juif en Prusse. Pendant la Guerre de Sept Ans, Daniel Itzig finança et aida Frédéric dit « le Grand », et après la guerre, il fut nommé directeur de la Monnaie, fut le banquier de la cour de Prusse de Frédéric-Guillaume II de Prusse en 1797,  et devint extrêmement riche. Ce ne fut qu’après la Révolution française, que les Juifs vivant dans les territoires prussiens reçurent l’égalité des droits de Frédéric-Guillaume III de Prusse par l’édit du 11 mars 1812. Cet édit fut le résultat d’un long travail engagé par l’illuminé de Bavière Christian Wilhelm von Dohm, et poursuivie par le juif David Friedländer dans un mémoire adressé à Frédéric-Guillaume II de Prusse en 1787, soit deux ans avant la Révolution française.

L’illuminé de Bavière et franc maçon Christian Konrad Wilhelm von Dohm est principalement connu pour avoir, à la demande de Moses Mendelssohn, écrit « De la réforme politique des juifs », publié en 1781. Cet ouvrage financé par Cerf Beer « Préposé général de la nation juive » d’Alsace (de 1764 à 1788) permit l’émancipation des Juifs. À Cassel, Dohm se mit au service de l’État napoléonien et sous son impulsion, fut promulgué en janvier 1808, un décret qui proclama la totale égalité civile et civique des Juifs de Westphalie. En 1786, Cerf Beer fonda la yechiva de Bischheim dont le premier directeur était son beau-frère, le rabbin David Sintzheim, qui devint le premier grand rabbin du Consistoire central israélite de France créée en 1808 par Napoléon 1er et dont le président actuel est le médecin Joël Mergui depuis 2008.

france27s_rabbinical_council_leader_mergui_speaks_with_secretary_kerry_and_french_foreign_minister_fabius_outside_of_hyper_cacher_kosher_grocery_in_paris_281629225539529
Joël Mergui, entre l’initié Skull and Bones John Kerry et le président du conseil constitutionnel français Laurent Fabius, après la prise d’otages à la Porte de Vincennes (janvier 2015)…

En fin de compte, la Révolution française fut une véritable aubaine pour la communauté juive, alliée des sociétés secrètes, illuminés de Bavière, francs maçons et des grandes dynasties païennes et protestantes.

Frédéric-Guillaume III (1770-1840) roi de Prusse de 1797 à sa mort, qui promulgua l’égalité des droits pour les juifs, était entouré par des ministres et conseillers « éclairés » dont le prince Karl August von Hardenberg membre des Illuminés de Bavière, et les francs maçons Karl vom Stein, Gerhard Johann David von Scharnhorst, et August von Gneisenau, qui réformèrent radicalement l’administration, les lois, l’industrie, les métiers, la bureaucratie, les douanes et les impôts, l’éducation, l’économie, et l’armée.

David Friedländer (1750-1834) fut l’un des responsables de la communauté juive de Berlin, l’ami, l’élève et le successeur spirituel de Moses Mendelssohn (1729-1786). Il occupa une position influente dans les cercles aussi bien juifs que non juifs de Berlin. Sa richesse permit à Friedländer de financer les frères Alexander et Wilhelm von Humboldt.

Moses Mendelssohn fut un philosophe germano-juif de la Haskalah (les « Lumières juives »). Parmi ses descendants notons les fondateurs de la maison bancaire Mendelssohn & Co…

Cyril LEYSIN

2 – Naxos est aussi une île grecque de la mer Égée appartenant aux Cyclades, et fut le centre du duché de Naxos. Rappelons que Joseph Nassi ou Naci, né João Miquez (Portugal, 1524-Empire ottoman, 1579) fut un marrane qui devint une personnalité importante de la cour du sultan Soliman le Magnifique puis de son fils Selim II, et qui fut fait par eux seigneur de Tibériade et duc de Naxos. Né au Portugal en 1524, il fut élevé par ses deux oncles Francisco et Diego Mendes Benveniste, dont il administra plus tard la Banque Mendès. Joseph Nassi s’enfuit aux Pays-Bas avec sa tante Doña Gracia Nasi, dont il épousa la fille Reyna.

3Voir par exemple cet article de la grande presse aux ordres pour vérifier cette information : https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/coronavirus-sanofi-pret-a-offrir-son-antipaludique-si-les-essais-cliniques-sont-confirmes-1186533

4Voir sur le site d’Avisean ici : https://aviesan.fr/aviesan/accueil/menu-header/partenariats-industriels

5 Voir notamment un rapport de mission de Didier Raoult, en 2003, là : http://blogs.senat.fr/…/fi…/Rapport-Raoult-Bioterrorisme.pdf

6WuXi PharmaTech a acquis AppTec Laboratory Services, avec des sites au Minnesota, en Pennsylvanie et en Géorgie. Depuis, la société a été renommée WuXi AppTec.

7Lundbeck (H. Lundbeck A/S) est une société harmaceutique internationale danoise engagée dans le développement, la production et la commercialisation de médicaments pour le traitement des troubles psychiatriques et neurologiques. Le logo de la société représente un pentagramme.

8Le pentobarbital de sodium est utilisé pour pratiquer des euthanasies principalement vétérinaires, mais aussi dans « le suicide assisté » dans les pays où cette pratique est légalisée. Aux États-Unis , la drogue a été utilisée pour exécuter des criminels condamnés. En 2010, aux États-Unis, John David Duty, a été exécuté en Oklahoma avec ce produit, suite à une rupture de stock de thiopental fabriqué par la firme Hospira acquise par Pfizer en 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s