I. Agenda 2020 – Dernières Répétitions

Nous avions interviewé Cyril Leysin en décembre dernier pour « Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué » paru aux Editions de Chiré contenant de précieuses informations sur Big Pharma. Actualité oblige, nous lui avons demandé un article pour mettre en perspective le Corona Virus et de vous emmener dans ses coulisses. Voici donc la première partie d’Agenda 2020 en comprenant sept. Bon courage.

1532637689400v1r6ccd2-cd100
« Nous sommes en guerre ! » nous a déclaré Emmanuel Macron le banquier de chez Rothschild, placé comme président de la république par les initiés et autres mafieux criminels qui occupent notre pays. Oui cette guerre a commencé depuis longtemps déjà. C’est une guerre sournoise qui ne dit pas son nom, contre la Vérité, contre la Réalité, contre la Vie.

Depuis des décennies, des lois sont votées allant contre la procréation, dans le sens du meurtre organisé des enfants à naître. Ces lois font suite à celles instituant la stérilisation obligatoire aux USA au début du XXème siècle, bien avant d’être mises en place en Allemagne pendant la Seconde Guerre Mondiale par le régime national socialiste. Ces différents programmes malthusiens et eugénistes ont été financés par de richissimes banquiers et hommes d’affaires, membres de sociétés secrètes.

J’ai largement développé ce sujet dans un chapitre consacré à la médecine sous contrôle dans mon ouvrage Le Nouvel Ordre Mondial Démasqué, en montrant quel rôle jouent les grandes fondations privées comme celle de Bill Gates, qui fait partie du Giving Pledge avec Warren Buffet (investisseur important dans la compagnie Coca-Cola, et actionnaire de la banque américaine Goldman Sachs…) ainsi que d’autres criminels et mafieux de haut vol impliqués dans le financement du Planning Familial (voir logo ci-dessous).u1u-qfdf_400x400Ceux qui croient encore que les dirigeants des Etats actuels, ou bien les laboratoires pharmaceutiques privés, veulent le bien des peuples doivent absolument se débarrasser de cette idée naïve. Nous commençons à peine à comprendre jusqu’où ils sont capables de nous mentir, et depuis quand, au point d’inventer de toutes pièces une menace qui n’existe pas, pour faire avancer leur projet de gouvernance mondiale, nous faire accepter des lois de plus en plus liberticides, et des prétendus « traitements » plus nocifs que la menace qu’ils créent.

130111192436-exp-gps-memo-brzezinski-00001001-horizontal-large-gallery
Zbigniew Brzeziński

Un des conseillers des présidents américains Zbigniew Brzeziński avait développé le concept de « tittytainment » mêlant divertissements abrutissants et satisfaction des besoins primaires. Quand ne comptent plus que la volonté individuelle, la distraction et le plaisir, il est alors beaucoup plus facile de contrôler la population, par la peur, en l’alimentant sans cesse par des média entièrement sous contrôle. 

Tantôt c’est la menace terroriste, tantôt la menace d’une pandémie, ou bien le mélange des genres avec le « bioterrorisme », etc.. Les mesures qui sont prises soi disant pour « protéger » la population servent en réalité à faire avancer un projet de contrôle total des peuples. Nous l’avions déjà vu avec le SIDA, et l’on nous annonçait une pandémie mondiale qui n’a jamais eu lieu. 

On peut transposer ce que disait George Bush Sr (initié Skull and Bones) en 1991 en remplaçant la Guerre du Golfe par une « pandémie » qui « offre une occasion rare pour s’orienter vers une période historique de coopération. De cette période difficile, notre cinquième objectif, un Nouvel Ordre Mondial, peut voir le jour ».

L’exercice pandémique Event 201, mené le 18 octobre 2019, était un exercice de simulation de pandémie, avec une série de discussions basées sur des scénarios, proposant des réponses à une pandémie hypothétique qui pourrait advenir. Quinze entreprises mondiales, le gouvernement et les dirigeants de la santé publique ont été les acteurs dans cette simulation qui mettait en lumière la politique du monde, les problèmes économiques, les investissements financiers… 

Parmi les personnalités du monde des affaires, du gouvernement et de la santé, qui ont été les acteurs 1 de l’exercice de simulation chargés de préparer une réponse internationale à un scénario de pandémie de « l’Evénement 201 », notons :

avril_haines_300x300
Avril Haines

Avril Haines a été directrice adjointe de la Central Intelligence Agency (CIA) et conseillère juridique auprès du Conseil national de sécurité. Elle est chercheur principal à Columbia University, chercheur principal au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins ; membre de la Commission nationale des services militaires, nationaux et publics; et un directeur chez WestExec Advisors 2. Au cours de la dernière administration de Barack Obama, le Dr Haines a été adjoint au président et conseiller principal adjoint à la sécurité nationale Elle siège à un certain nombre de conseils et de groupes consultatifs, dont le Bio Advisory Group de la Nuclear Threat Initiative, au  Conseil d’administration for the Vodafone Foundation 3 et le Refugees International Advisory Council. 

rep-april16-headshot_brad_connett_9_wide-2
Brad Connett

Notons aussi parmi les acteurs de l’exercice pandémique « Event 201 » la présence de Brad Connett qui est actuellement président du groupe médical américain Henry Schein 4, l’un des principaux fournisseurs de produits et de services aux cabinets de médecins du pays, de soins d’urgence, de vente au détail, salles d’urgence autonomes, centres de chirurgie ambulatoire et autres sites de soins alternatifs. Il est membre du comité exécutif de gestion de la société. Brad Connett est chargé de diriger l’orientation stratégique, la gestion et la performance commerciale du groupe médical, y compris les ventes, le marketing, les opérations, le développement commercial et les solutions technologiques.  

chistopher_elias
Chris Elias

Un autre acteur de l’évènement 201 était le Dr Chris Elias, président du programme de développement mondial de la Fondation Bill & Melinda GatesIl dirige les efforts de la fondation pour accélérer la livraison de produits et de solutions de soins de santé. Le programme de développement mondial se concentre sur 5 domaines de programme: planification familialesanté maternelle, néonatale et infantilenutritionpolio; et l’administration de vaccins. Chris Elias a récemment été président et chef de la direction de PATH, une organisation internationale qui développe des technologies dans le domaine de la santé. Le siège social de PATH est situé dans le South Lake Union, dans le quartier de Seattle , à proximité de plusieurs autres organisations mondiales de la santé, dont la Fondation Bill & Melinda GatesChris Elias siège à divers conseils consultatifs, notamment au conseil d’administration de l’Université Creigton; le comité consultatif du directeur du CDC; et le Conseil consultatif externe sur la santé mondiale de l’Université de Washington. Il représente également la Fondation Gates en tant que président du conseil de surveillance de la poliomyélite de la Global Polio Eradication Initiative, président du groupe des investisseurs du mécanisme de financement mondial et coprésident du groupe de référence FP2020 5.

Dr. Stephen Redd, CDCUn autre acteur important de l’Event 201 était  Stephen C. Redd directeur adjoint des services de santé publique et des sciences de la mise en œuvre aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Le Dr Redd supervise actuellement le Centre de préparation et d’intervention; le Centre pour la santé mondiale; le Center for State, Tribal, Local, and Territorial Support (CSTLTS); et le Bureau de la santé des minorités et de l’équité en santé. Dans son rôle de directeur adjoint, il s’est concentré sur l’adoption de principes scientifiques de mise en œuvre au CDC. Le Dr Redd est devenu directeur du Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) pendant que le CDC répondait à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014. Il a travaillé dans toute l’agence pour préparer la possibilité de nouveaux cas d’Ebola aux États-Unis. Depuis lors, il s’est engagé dans les réponses de l’agence au « virus ZIKA » et à plusieurs ouragans. Auparavant, le Dr Redd a été commandant des incidents pour la réponse à la pandémie de « Grippe H1N1 » de 2009. En tant que coordinateur, travaillant avec plus de 3 000 employés du CDC, il a aidé à vacciner 81 millions de personnes « contre le H1N1 » aux États-Unis. Le Dr Redd est membre de l’American College of Physicians et membre de la Commissioned Officers Association. Il a suivi une formation en médecine à l’hôpital Johns Hopkins avant de suivre le programme de formation de deux ans du CDC Epidemic Intelligence Service.

evans
Timothy Evans

Notons aussi au sein de l’équipe sélectionnée pour l’Event201, Timothy Evans s’est joint à l’Université McGill en septembre 2019 en tant que directeur inaugural et doyen associé de la School of Population and Global Health (SPGH) de la Faculté de médecine et vice-principal adjoint (Politique mondiale et innovation). Il s’est joint à McGill après un mandat de six ans en tant que directeur principal de la pratique mondiale de la santé, de la nutrition et de la population au Groupe de la Banque mondiale. De 2010 à 2013, le Dr Evans a été doyen de la James P. Grant School of Public Health de l’Université BRAC à Dacca (Bangladesh), et conseiller principal du programme de santé BRAC. De 2003 à 2010, il a été sous-directeur général à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Auparavant, il a été directeur de « l’équité » en santé à la Fondation Rockefeller. Plus tôt dans sa carrière, il a été médecin traitant en médecine interne au Brigham and Women’s Hospital de Boston et professeur adjoint en économie internationale de la santé à la Harvard School of Public Health.  Le Dr Evans est à l’avant-garde de l’avancement de « l’équité en santé mondiale » et du renforcement de la prestation des systèmes de santé depuis plus de 20 ans. À l‘OMS, il a dirigé la Commission des déterminants sociaux de la santé et supervisé la production du rapport annuel sur la santé dans le mondeIl a été cofondateur de nombreux partenariats, notamment l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), ainsi que des efforts pour accroître l’accès au traitement du VIH pour les mères et des approches innovantes pour former des sages-femmes communautaires au Bangladesh. Le Dr Evans a obtenu un doctorat en économie agricole de l’Université d’Oxford, où il était boursier Rhodes. 

gao
George F. Gao

Enfin, parmi ce groupe de « l’Event 201 », notons la présence du professeur George F. Gao qui est directeur général du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies ; professeur à l’Institut de microbiologie de l’Académie chinoise des sciences; Président de la Société chinoise de biotechnologie; et président de la Fédération asiatique de biotechnologie (AFOB).

Le Dr Gao a obtenu son diplôme de doctorat à l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, et a effectué son travail postdoctoral à l’Université d’Oxford et à l’Université Harvard, avec un bref séjour à l’Université de Calgary. Ses intérêts de recherche incluent les « virus enveloppés » et l’immunologie moléculaire. Ses recherches de groupe sont principalement axées sur « l’entrée et la libération du virus enveloppé, en particulier « la transmission interspécifique du virus de la grippe (saut de l’hôte), la conception de médicaments basée sur la structure et l’immunologie structurale. Il s’intéresse également à l’écologie des virus, en particulier à la relation entre le virus de la grippe et les marchés des oiseaux migrateurs ou de la volaille vivante et à l’écologie et à la biologie moléculaire des virus dérivés des chauves-souris ». Ses recherches se sont récemment étendues à la politique de santé publique et à la stratégie de santé mondiale. Il a dirigé l’équipe CDC de Chine de septembre à novembre 2014 pour travailler en Sierra Leone dans la « lutte contre EBOLA ». Le Dr Gao est membre de l’Académie chinoise des sciences, membre de la Third World Academy of Sciences, membre de l’American Académie Américaine de Microbiologie et membre associé de l’Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO)

Cyril LEYSIN

1Voir à cette adresse : http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/players/

2 WestExec Advisors se présente comme « une équipe bipartite inégalée de hauts responsables de la sécurité nationale avec l’expérience la plus récente et des réseaux inégalés dans les domaines de la défense, de la politique étrangère, du renseignement, de l’économie, de la cybersécurité, de la confidentialité des données et des communications stratégiques ». Le cofondateur de la société Antony Blinken a été assistant du président et conseiller principal adjoint à la sécurité nationale du président Obama. Pendant le premier mandat d’Obama, Blinken a été conseiller à la sécurité nationale du vice-président Biden. De 1994 à 2001, Blinken a été membre du personnel du Conseil de sécurité nationale du président Clinton. Blinken est également directeur général du Penn Biden Center for Diplomacy et chercheur à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies. Tony est un rédacteur d’opinion pour le New York Times et un analyste des affaires mondiales pour CNN.

3« À l’échelle mondiale, la Fondation Vodafone soutient des projets qui visent à offrir des avantages au public grâce à l’application de technologies dans les domaines de la santé, de l’éducation et des secours en cas de catastrophe ». La Fondation Vodafone est un organisme soi disant de « bienfaisance » enregistré au Royaume-Uni (1089625). A lire sur leur site : « Le plan en cinq points du groupe Vodafone pour aider à contrer l’impact de COVID-19 ». https://www.vodafone.com/covid19

4Henry Schein Inc. est un distributeur américain de produits et services de soins de santé avec une présence dans 32 pays. La société est classé numéro un dans son secteur par le magazine Fortune.

5FP2020 est le résultat du Sommet de Londres sur la « planification familiale » de 2012, où plus de 20 gouvernements se sont engagés à se débarrasser des obstacles politiques, financiers, pour encourager les femmes à recourir à des méthodes contraceptives. Les donateurs ont promis 2,6 milliards de dollars US supplémentaires en financement. Depuis lors, le nombre de pays ayant des engagements FP2020 est passé à 46 et, en 2015 les donateurs ont fourni 1,3 milliard de dollars US en financement bilatéral pour la planification familiale. Cinq ans plus tard, à l’occasion de l’anniversaire du Sommet de Londres, la communauté internationale s’est réunie pour le  Sommet de la planification familiale 2017  afin de renouveler son engagement envers le partenariat FP2020, s’agrandissant pour inclure plus de 120 partenaires contractuels. Dirigée par un groupe de référence de 23 membres, gérée quotidiennement par un secrétariat et hébergée par la Fondation des Nations Unies lancée en 1998 avec un don d’un milliard de dollars du malthusien milliardaire Ted Turner. Voir le site de FP2020 ici : https://www.familyplanning2020.org/about-us#what-we-do

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s