III.1.vi Théosophie – Ordo Templi Orientis

Devenez complotiste avec le Volume III – Chapitre 1 – Partie vi de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.

crowley-hat-1
Aleister Crowley, « l’homme le plus méchant du monde ».

Les idées concernant un conseil secret de sages, sous plusieurs noms, étaient une caractéristique largement partagée de l’ésotérisme de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Arthur Edward Waite, dans son Book of Black Magic and of Pacts de 1898, a fait allusion à l’existence d’un groupe secret d’initiés qui dispensent la vérité et la sagesse aux dignes. Un jeune Aleister Crowley, en lisant ceci, écrivit Waite et fut chargé de lire le livre de von Eckartshausen. La recherche de Crowley pour cette sagesse secrète le conduisit finalement à devenir un néophyte dans l’Hermetic Order of the Golden Dawn, qui se représentait comme l’ordre extérieur visible et terrestre de la Great White Brotherhood.

L’OTO a été à l’origine modelé comme une organisation maçonnique templière, et a été fondé en Allemagne ou en Autriche entre 1895 et 1906, par Theodor Reuss, qui succédera à John Yarker comme Grand Maître de Memphis-Misraïm, et Karl Kellner. Reuss était un chanteur professionnel dans sa jeunesse, et a travaillé sous Wagner, qu’il a rencontré pour la première fois, avec le patron de Wagner, le roi Louis II de Bavière, en 1873. Reuss a pris part à la première exécution de Parsifal de Wagner à Bayreuth en 1882.

En 1885, en Angleterre, Reuss se lie d’amitié avec William Wynn Westcott, le mage suprême de la SRIA et l’un des fondateurs de la Golden Dawn 36. Reuss collabore avec Kellner, un riche mystique allemand qui considère la magie sexuelle – héritée du sabbatanisme, de Paschal Beverly Randolph et de la Fraternité hermétique de la lumière – comme « la clé de tous les secrets de l’univers et de tous les symboles jamais utilisés par les sociétés secrètes et les religions » 37 . En conséquence, en 1895, Kellner commença à discuter avec Reuss de la formation d’une Academia Masonica, qui fut finalement appelée Ordo Templi Orientis (Ordre templier oriental). Le cercle intérieur occulte de cet ordre (OTO) serait organisé parallèlement aux plus hauts degrés du Rite de Memphis-Misraïm et enseignerait les doctrines ésotériques rosicruciennes de la Fraternité Hermétique de Lumière, et la « clé » de Kellner pour le symbolisme maçonnique.

En 1901, Kellner reçut une charte le désignant comme Inspecteur Spécial pour l’Ordre Martiniste en Allemagne par Papus. Le 24 juin 1908, Reuss assista à la « Conférence internationale maçonnique et spiritualiste » de Papus à Paris. Lors de cette conférence, Reuss éleva Papus au X° rang de l’OTO. Réciproquement, Papus aida Reuss à former the Gnostic Catholic Church de l’OTO, basée sur The Book of the Law d’Aleister Crowley.

Aleister Crowley (1875 – 1947) est le célèbre parrain du satanisme du XXe siècle, autrefois désigné par la presse britannique comme « l’homme le plus méchant du monde ». Reuss a rencontré Crowley en 1910, qui après avoir été initié à l’OTO s’est élevé pour devenir le leader de sa branche britannique, appelée Mysteria Mystica Maxima. Crowley, qui s’identifia lui-même comme « la Bête » du Livre de l’Apocalypse, naquit dans une famille riche qui appartenait aux Frères de Plymouth, successeurs des Frères Moraves du Comte Zinzendorf 38. il étudia la magie avec the Golden Dawn, puis construisit son propre système occulte en utilisant, entre autres sources, un amalgame du travail rituel d’Abramelin le Mage, de la Goetia et des techniques sexuelles tantriques de l’OTO. Il croyait fermement qu’il était le héraut d’une nouvelle ère de conflits et de destruction qui allait balayer le monde. Il se voyait comme une incarnation de l’assistant de John Dee, Edward Kelley, et pratiquait la magie Enochian. Crowley se concentra sur le Apocalypse Working de Dee, bien que l’on ne sache pas s’il accéda à la clé occulte insaisissable nécessaire pour déclencher l’apocalypse. Néanmoins, Crowley est mort en 1947, croyant qu’il avait ouvert la porte de l’apocalypse presque 45 ans plus tôt, en 1904, quand il a spirituellement « reçu » The Book of the Law 39.

Le Livre de la Loi allait devenir la base de sa nouvelle philosophie de Thelema. Toujours inspiré par Rabelais, Crowley fonda en Sicile une commune religieuse connue sous le nom d’Abbaye de Thelema, qu’il dirigea de 1920 à 1923. Mussolini déporta Crowley et ses disciples après que des rapports sur les sacrifices humains et animaux et les perversions sexuelles eurent provoqué un scandale international. La presse britannique a surnommé Crowley, « l’homme le plus méchant du monde ». Pour avoir un aperçu de la dépravation de l’infâme abbaye, Crowley a avoué :

Je me suis exposé à toutes les formes de maladie, d’accident et de violence. Je me suis conduit à me délecter de débauches sales et dégoûtantes, et à dévorer les excréments humains et la chair humaine. J’ai maîtrisé tous les modes de mon esprit et je me suis fait une morale plus sévère que toute autre au monde. Dans mille ans, le monde sera assis dans le soleil couchant de Crowleyanity 40.

L’OTO a développé un système de neuf degrés, dont les six premiers étaient des initiations maçonniques plus conventionnelles. Les septième, huitième et neuvième, cependant, se concentraient sur la théorie de la magie sexuelle et sur les techniques de magie auto- et hétéro-sexuelle. Crowley considérait le sexe comme « le pouvoir magique suprême ». Le XI° consistait en un rapport sexuel anal homosexuel. Dans ses propres mots, Crowley a noté : « Oh, combien l’œil d’Horus est supérieur à la bouche d’Isis » 41 L’œil d’Horus – que Crowley utilisait pour désigner l’anus – est traditionnellement assimilé en Franc-maçonnerie à l’œil qui voit tout. Ainsi, Crowley a déclaré : « Que toutes les religions orthodoxes sont des déchets, et que les seuls vrais dieux sont le soleil et son vice-régent, le pénis » 42.

David LIVINGSTONE

36 – Godwin. The Theosophical Enlightenment, p. 223.

37 – Neil Powell. Alchemy, the Ancient Science (Aldus Books Ltd., 1976) p. 127.

38 – Tim O’Neill. “The Erotic Freemasonry of Count Nicholas von Zinzendorf,” in Secret and Suppressed: Banned Ideas and Hidden History, ed. Jim Keith (Feral House, l993), 103-08.

39 – Andrew Gough. “John Dee & the Enochian Apocalypse.” New Dawn No. 133 (July-August 2012).

40 – “Masters of Darkness: Aleister Crowley – The Wickedest Man in the World.” Channel 4 (2002).

41 –Diary 1913, cité dans Peter-Robert Koenig, “XI° – Rocket to Uranus Anal Intercourse and the O.T.O.” ParaReligion.com [http://www.parareligion.ch/sunrise/xi.htm]

42 – Francis King. Megatherion: The Magical World of Aleister Crowley (Creation Books, 2012), p. 100.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s