III.1.v Théosophie – Brotherhood of Luxor

Devenez complotiste avec le Volume III – Chapitre 1 – Partie v de l’incroyable Ordo ab Chao de l’auteur canadien David Livingstone, qui depuis 30 ans dévoile les coulisses de l’Histoire et vient de nous donner les droits de son intégrale traduction.
Au début des années 1870, Blavatsky se rend au Caire, où elle s’associe à un groupe qu’elle appellera plus tard the Brotherhood of Luxor. L’historien théosophe David Board soutient, à partir de diverses allusions aux œuvres de Blavatsky et de Mackenzie, que la Fraternité de Louxor a été inspirée par les Fratres Lucis. La relation de la Brotherhood of Luxor avec the Hermetic Brotherhood of Luxor, si elle existe, n’est pas claire 27. Lorsque la HBofL est devenue publique, plusieurs de ses membres appartenaient simultanément à la Société Théosophique, les fondateurs affirmant qu’elle était une continuation du travail commencé en Égypte en 1870.

img_20181008_140238_422
Raschal Beverly Randolph (1825 – 1875)

La HBofL, qui renaîtra plus tard sous le nom de Hermitic Brotherhood of Light, s’inspire des enseignements de la Brotherhood of Eulis fondée par Paschal Beverly Randolph 28. Randolph était un mulâtre américain et un magicien sexuel rosicrucien qui, à la fin des années 1840, a voyagé à travers l’Europe et est entré en contact avec Kenneth Mackenzie, Edward Bulwer-Lytton, Eliphas Lévi, Hargrave Jennings et François Dumas (fils de l’auteur Alexandre Dumas). L’historien allemand Karl R.H. Frick suggère que le président Lincoln, le général A. H. Hitchcock et d’autres notables américains étaient membres de la Fraternité d’Eulis, ou Hermetic Brotherhood of Luxor, pendant la période de la guerre civile 29.

Le HBofL, auquel appartenait Emma Hardinge Britten, devint l’organisation clé derrière la montée du Réveil Occulte, et qui, comme l’historien occulte Allen Greenfield l’a démontré dans The Roots of Modern Magick, était principalement responsable de la transmission de la magie sexuelle franquiste à ses organisations et ses représentants principaux 30. Blavatsky fut également instruit en occultisme par le supposé leader du HBofL, qui se fit appeler Aia Aziz, également connu sous le nom de Max Theon. Theon est né Louis-Maximilian Bimstein, le fils du Rabbin Judes Lion Bimstein de Varsovie. Basé en Afrique du Nord et en France, Theon enseignait une doctrine franquiste de la magie sexuelle interprétée à travers la tradition hindoue et bouddhiste du Tantra 31. Louis était un ami de Matteo Alfassa, le frère de Mirra Alfassa, qui s’associera plus tard avec le yogi indien Sri Aurobindo et sera connu sous le nom de La Mère.

max_theon_in_algerie
Louis-Maximilian Bimstein (1848 – 1927) alias Max Théon

Theon réunit un certain nombre d’étudiants, dont Charles Barlet et un sioniste et kabbaliste nommé Louis Themanlys, et ils établirent le « Mouvement Cosmique », basé sur le matériel canalisé par la femme de Theon, qui comprend un récit de la création qui incorpore des éléments de la Kabbale lourianique 32. En 1934, Themanlys publia Les merveilles du Becht (« Wonders of Becht »), le premier livre en français sur le Baal Shem Tov. Parmi ceux qui s’intéressèrent également à l’œuvre cosmique, citons Tomáš Masaryk (qui devint le premier président de la Tchécoslovaquie), les poètes Helene Vacaresco et Anna de Noailles, le Dr Serge Voronoff, l’occultiste et ami de Richard Wager, Edouard Schuré, le psychologue Albert von Schrenck-Notzing, la princesse de Rohan à Vienne, l’helléniste Mario Meunier, le général Zinovy Peshkov, la marquise Ali Maccarani de Florence, et d’autres encore 33.

Selon un document rédigé par Peter Davidson, l’ordre a été établi par Max Theon, qui, lorsqu’il était en Angleterre, a été initié comme néophyte par « un adepte de l’ordre serein, toujours existant et ancien du HB of L. » 34 . Theon a recruté le franc-maçon écossais Peter Davidson, qui avait été en contact avec Francis George Irwin, pour se joindre à lui dans l’administration du HBofL. Avec Thomas H. Burgoyne, Theon et Davidson adaptèrent The Mysteries of Eros and Eulis de Randolph, en mettant davantage l’accent sur la magie sexuelle pratique dans le programme de la confrérie 35.

David LIVINGSTONE

27 – Joscelyn Godwin, Christian Chanel & John Patrick Deveney. The Hermetic Brotherhood of Luxor: Initiatic and Historical Documents of an Order of Practical Occultism (Samuel Weiser, 1995), p. 6.

28 – Nevill Drury. Stealing Fire from Heaven: The Rise of Modern Western Magic (New York: Oxford University Press, 2011), p. 93.

29 – Edward James, “Preface,” Sexual Magic by Pascal Beverly Randolph (New York: Magickal Childe, 1988).

30 – A. H. Greenfield. The Roots of Modern Magick: An Anthology (Lulu.com, 2005).

31 – Ibid., pp. 12-13.

32 – Max Théon & Alma Théon. La Tradition Cosmique, 6 Vols, (Bibliothèque Chacornac/Publications Cosmiques, Paris, 1903).

33 – Pascal Themanlys. “Le Mouvement Cosmique.” Retrieved from http://www.abpw.net/cosmique/theon/mouvem.htm

34 – Godwin, Chanel & Deveney. The Hermetic Brotherhood of Luxor, p. 95

35 – Nevill Drury. Stealing Fire from Heaven: The Rise of Modern Western Magic (New York: Oxford University Press, 2011), p. 104.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s